2.3 C
Paris
lundi 5 décembre 2022
0,00 €

Votre panier est vide.

15H Biotech express lundi : Implanet, Biocorp, Néovacs, Aglaia Therapeutics, T.H.A.C, Afssi connexions

Implanet (ALIMP) annonce le projet de cession de son activité de prothèses de genou. Dans cet objectif, la medtech spécialisée dans les implants vertébraux et du genou est entrée en négociations exclusives avec la société Serf du grroupe Menix. Pour rappel, fin mars, Impanet avait racheté la medtech avignonaise OSD, spécialiste du rachis, expliquant dans nos colonnes (Lire Biotech Finances n°936 du 22 mars 2021, « IMPANET CHANGE DE DIMENSION AVEC OSD ») , l’intérêt de l’opération pour « atteindre dans un an et demi une taille critique » ainsi que la complémentarité des produits : « Souvent les appels d’offres des établissements de santé en France comme ailleurs nécessitent de présenter une offre globale, Genou-Rachis ». Cinq mois plus tard, Implanet opère donc un recentrage stratégique et préfère désormais se « focaliser à 100 % sur le traitement des pathologies rachidiennes ».

T.H.A.C  (The Healthy Aging Company) acquiert un brevet couvrant son candidat médicament ALF-5755 pour le traitement précoce du diabète de type II. Déposé par l’INSERM, l’AP-HP, l’INRA et l’Université Paris-Sud, ce brevet protège le candidat et son utilisation relative aux bactéries sensibles à l’oxygène, notamment celles du microbiote intestinal. La biotech parisienne se réserve le droit de déposer une demande divisionnaire de ce brevet prochainement.

Biocorp (ALCOR) noue un partenariat mondial avec et Novo Nordisk dans le domaine du diabète en santé numérique. Dans le détail, le dispositif Bluetooth Mallya développé par la medtech se fixera directement sur les stylos pré-remplis jetables FlexTouch fabriqué par le groupe pharmaceutique, permettant ainsi l’enregistrement des doses et le suivi des patients diabétiques. Sur le plan financier, Biocorp recevra un premier versement suivi de différents paiements d’étapes. Une fois le développement mené à terme, Novo Nordisk prévoit de distribuer Mallya dans un certain nombre de pays. Conséquence Biocorp augmentera significativement sa production à partir de 2022.

Néovacs (ALNEV) réalise une premier investissement d’amorçage de 4,2 M€ dans Bio Detection K9, une société canadienne spécialisée dans la détection canine de bactéries et de virus, notamment COVID-19. Bio Detection K9 sera  contrôlée à 65% par Priority One Canine (P1K9) qui a développé une expertise de pointe dans le domaine des chiens détecteurs tandis que Néovacs détiendra le solde, soit 35%.

Aglaia Therapeutics lève 4 M€ en amorçage pour vaincre la résistance aux thérapies ciblées contre le cancer. Le tour de financement a été dirigé par Advent France Biotechnology (AFB)  avec Crédit Mutuel Innovation et Pierre Fabre. Cofondée par AFB, Gustave Roussy et l’Institut Curie, la start-up utilisera les fonds pour effectuer les travaux précliniques nécessaires à l’identification de son premier programme en oncologie. Ella a développé un pipeline de petites molécules qui ciblent la traduction de l’ARNm.

 


L’AFSSI dresse l’état des lieux des services de R&D dans les sciences de la vie en France lors des 8e AFSSI Connexions 

Avec la crise sanitaire, les sociétés françaises de services et d’innovation en sciences de la vie ont pu montrer leur capacité d’adaptation, leur agilité et leur réactivité pour faire avancer la recherche en santéL’édition 2021 des AFSSI Connexions, les 28 et 29 septembre, est l’occasion de mettre en avant le poids de la filière dans les enjeux de compétitivité et de souveraineté nationale en recherche dans la santé

Paris, le 21 septembre 2021 – L’AFSSI, Association Française des Sociétés de Services et d’Innovation pour les Sciences de la Vie, annonce aujourd’hui le programme de la 8e édition des AFSSI Connexions, en partenariat avec le pôle de compétitivité Lyonbiopôle. Les 28 et 29 septembre prochains, deux journées de congrès à distance réuniront les principaux acteurs de l’écosystème des sciences de la vie en France. Dirigeants d’entreprises, institutionnels, représentants du secteur comme France Biotech, l’AFCRO et l’IRT BioAster débattront de l’avenir de la filière en France sur le thème des « Journées de la R&D partenariale en santé ».

Le programme de l’édition 2021 des AFSSI Connexions s’articule autour de trois thématiques et réunit des modérateurs de plusieurs horizons dans le domaine des sciences de la vie :
• « Imaginons les coopérations de demain entre les TPE-PME spécialisées en R&D, les Universités et les SATT », mardi 28 septembre, 10h-12h, modéré par Joël Vacus, Vice-Président de l’AFSSI et PDG de Drugabilis.
• « La place des sociétés de services innovants dans les enjeux de compétitivité et de souveraineté nationale », mardi 28 septembre, 14h-16h, avec Lyse Santoro, Docteur en immunologie et co-pilote du CSIS 2021, modéré par Jacques-Bernard Taste, fondateur et Président de Biotech Finances.
• « AFSSI, vecteur d’innovation et de valeur ajoutée pour nos partenaires – Mais comment la valoriser ? », mercredi 29 septembre, 10h-12h, modéré par Marie-Joëlle Gaufres, membre du COPIL des AFSSI Connexions.

La filière française des sociétés de services en R&D représente, selon les estimations de l’AFSSI, environ 300 sociétés réalisant 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires et comptabilisant plus de 10 000 emplois. Ces entreprises évoluent dans les secteurs de la biotechnologie, la chimie, la pharmacologie, l’environnement, la cosmétologie, l’agroalimentaire, la bio-informatique, ainsi que le diagnostic et les essais cliniques.

Durant la crise sanitaire, les sociétés adhérentes de l’AFSSI ont démontré leur capacité d’adaptation, leur agilité et leur réactivité en mobilisant leurs compétences et infrastructures au service de l’effort commun de R&D en santé. Selon un sondage mené cet été, 50% des membres ont mis en œuvre des solutions innovantes en lien avec la crise du Covid-19. Cependant, l’écosystème de l’innovation en santé en France reste fragmenté et pas assez structuré. En juin 2021, le Président de la République a présenté le Plan Innovation Santé 2030, qui a pour ambition de faire de la France le leader européen de l’innovation en santé au cours des prochaines années.

L’AFSSI entend jouer un rôle majeur dans cet ambitieux projet, avec plusieurs enseignements et nouvelles dispositions issues de la crise sanitaire, qui pourront être utiles à long terme, afin de nourrir l’innovation de demain.

« Au sein de cet écosystème, les PME-ETI de la filière que représente l’AFSSI, basées sur des modèles économiques mixtes « service-technologie », co-construisent et conduisent l’essentiel des programmes de R&D préclinique de l’industrie biotech. Elles supportent aussi une part croissante de la R&D pharma. Des compétences spécifiques complémentaires disponibles dans l’académique viennent désormais enrichir cet écosystème de la recherche partenariale. Faire collaborer plus souvent et plus constructivement les institutions publiques avec nos entreprises prestataires de R&D pourra à l’avenir constituer un levier puissant pour assurer le succès de la recherche française dans les industries de santé », explique Hugues Contamin, DVM, PhD, président de l’AFSSI.

« Le congrès AFSSI Connexions 2021 sera l’occasion de réfléchir à des propositions opérationnelles communes, permettant aux acteurs économiques de l’innovation de collaborer et de s’impliquer très concrètement dans le déploiement du Plan innovation santé 2030 destiné à assurer la souveraineté et l’attractivité de la France dans le domaine », ajoute Hugues Contamin.

L’AFSSI et la R&D en France
Les sociétés membres de l’AFSSI sont des acteurs majeurs, stratégiques et opérationnels, dans la conduite de nombreux projets innovants issus pour la plupart des sociétés de biotechnologie, des industries de santé françaises et du monde académique. Par leurs expertises pointues dans divers domaines de l’innovation technologique en santé, elles conduisent les études de R&D des produits et dispositifs innovants en santé qui leur sont confiées pour en accélérer le passage en études cliniques chez l’homme et leur potentielle mise sur le marché.

La filière, en quelques chiffres : 
• Plus de 10 000 salariés au sein de la filière, 35% des membres emploient entre 1 et 25 salariés
• Les membres de l’AFSSI affectent au moins 25% de leurs dépenses globales à la R&D
• 50% des membres font un chiffre d’affaires supérieur à 500k€
• 70% des membres collaborent déjà entre eux et 92% l’envisagent à l’avenir

Pour découvrir le programme complet et s’inscrire : https://www.afssi-connexions.fr/

A propos de l’AFSSI
LES ENTREPRISES PARTENAIRES DE VOTRE R&D
L’AFSSI, l’Association Française des Sociétés de Services et d’Innovation pour les Sciences de la Vie, fédère les sociétés françaises de services et d’innovation technologique dans le domaine stratégique des Sciences du Vivant. L’AFSSI regroupe tous les secteurs de la biotechnologie, pharmacologie, chimie, environnement, cosmétologie, agroalimentaire, bioinformatique, et inclut le diagnostic et les essais cliniques (300 sociétés en France, 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, plus de 10 000 emplois). L’AFSSI est aujourd’hui reconnue comme le 1er Centre de Recherche français en Santé et le porte-parole des entreprises innovantes basées sur des modèles économiques mixtes « services-technologie » et ancrées dans une démarche entrepreneuriale pragmatique. Animateurs clés de l’innovation dans le domaine des sciences du vivant, des entrepreneurs opérateurs de R&D porteurs de projets matures se sont organisés dès 2012 au sein de l’AFSSI pour une meilleure prise en considération de leurs problématiques de croissance afin que la filière et ses membres, dans leur ensemble, gagnent en ampleur et en compétitivité. L’AFSSI complète la représentation des acteurs dans l’écosystème de l’Innovation en Sciences de la Vie et compte déjà près de 130 sociétés membres et sympathisants.
www.afssi.fr

 

- Publicité -spot_img

Tous les 15hBiotech express

Abscint, Noshaq, Qbic, Bactobio, Biocom, Vaxxel

A Liège, Abscint lève 1M€. Le tour est piloté par Noshaq et Qbic, soutenus par UZ Brussel et rejoints par les nouveaux investisseurs Kazoku...

Sparing Vision, MedinCell

Sparing Vision avance. Ce  spécialiste de la thérapie génique en ophtalmologie a obtenu l’autorisation de conduire son premier essai clinique avec SPVN06, aux Etats-Unis....

AC Immune, Janssen pharmaceuticals, Sensome, Sensorion, iEcure

Un pas de plus contre alzheimer. La biotech suisse AC Immune (ACIU) et Janssen Pharmaceuticals s'entendent sur la sélection pour un développement ultérieur du...

AstraZeneca, Neogene, Jeito, Cajal Neuroscience, BioWin, EverImmune

AstraZeneca acquiert la néerlandaise Neogene pour un montant total pouvant atteindre 320 M$ dont 200 M$ en paiement initial et 120 M$ supplémentaires en...

eureKARE, Biomemory, Pharnext, C4X Discovery, AstraZeneca

eureKARE codirige avec le French Tech Seed Fund géré par Bpifrance un amorçage de 5 M€ pour Biomemory. Paris Business Angels, de Prunay Impact et...

BEI, Medincell, Takeda, Fujifilm, Abbvie, Hemispherian

La BEI et MedinCell (MEDCL) ont signé un nouvel accord pour prêt de 40 M€ destiné à soutenir le développement de traitements basés sur...

CSL, Eurobio Scientific, Acobiom, Acticor

Hemgenix, la thérapie génique à usage unique pour les adultes appropriés atteints d'hémophilie B produite par CSL (ASX : CSL) a été approuvée par...

AB science, Inventiva

L’étude clinique de phase III (AB21004) d’AB science dans la maladie d’Alzheimer légère à modérée avec masitinib en association aux traitements de référence, a...

Oncodesign Precision Medicine

Oncodesign Precision Medicine (OPM), lance comme prévisible son augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription pour un montant d’environ 8 M€,...
- Publicité -spot_img

Derniers articles

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page