9.4 C
Paris
mardi 5 mars 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

Allogenica démarre à 500 pour sang ! 

(BIOTECHFINANCES N°988 Lundi 23 mai 2022) La toute jeune start up Allogenica vient de lever 500 K€. Elle veut révolutionner à son tour le traitement des cancers du sang à base de cellules CAR-T.

Elle est née en 2022 à Lyon, elle est dirigée par Inna Menkova, sa CEO, et elle veut s’investir dans le traitement des leucémies et des lymphomes à base de cellules CAR-T. La biotech Allogenica a entraîné Health Angels Rhône-Alpes, 33 Californie et Aloe private equity dans son aventure. Ensemble, ces investisseurs de la première heure ont misé 500 K€, séduits par le projet et sans doute aussi par les labellisations French Tech Seed et Deeptech obtenue par l’entreprise auprès de BPI France.

Allogenica entend jouer la différenciation produit en se positionnant sur la fabrication de thérapies allogéniques. Il s’agit pour la jeune biotech de repousser les limites des traitements autologues à base de CAR-T cells arrivés sur le marché en 2017. Quelque 6 thérapies de ce type sont aujourd’hui commercialisées dans le monde au prix moyen de 300 K€ par patient. « Cette approche n’est proposée qu’en seconde ou troisième ligne de traitement, à des patients incurables, qui ne peuvent pas forcément attendre le temps de fabriquer le produit, » confie Inna Menkova qui ajoute : « La qualité des cellules prélevées sur les patients n’est pas homogène et ne permet forcément pas d’obtenir les volumes de production nécessaires. De surcroît, nous n’avons pas les infrastructures industrielles nécessaires pour couvrir tous les besoins de tous les patients. »

Sur le papier, la piste des traitements allogéniques à partir de donneurs sains et non de patients a donc toute sa légitimité. « Nous avons repensé le modèle en partant des cellules souches hématopoïétiques qu’on trouve dans le sang du donneur », souligne Inna Menkova. « Les avantages sont nombreux en termes de qualité des cellules, bien sûr, de délais de production (Ndr : 3 semaines contre deux mois en moyenne dans l’approche autologue, comprenant les temps de production mais aussi de contrôles qualité et de logistique d’envoi des cellules) et de stockage. »

A ce jour, la start-up a passé le cap de la preuve de concept. Les premières étapes ont été financées à hauteur de 500 000 € par la SATT Pulsalys et réalisées au sein du laboratoire du Centre Léon Bérard de Lyon. « Nous sommes désormais engagés dans des études pré-cliniques et prévoyons d’entrer chez l’homme en 2026 », indique Inna Menkova. La jeune pousse compte actuellement deux salariées et prévoit huit recrutements dans les deux ans. Particularité : elle développe sa propre plateforme de bioproduction avec l’introduction d’une seule modification génétique dans les cellules des donneurs. « Notre volonté est de la faire certifier par les autorités de santé d’ici 2024 », envisage Inna Menkova, qui entend réduire par 10 les coûts des traitements.

 

 

Les articles

Interview de Jacques-Bernard Taste – Healthtech Accelerations Summit 2024

Venez fêter les 25 ans de BiotechFinances en participant au Healthtech Accelerations Summit, le 27 Juin 2024 à Lyon Une rencontre mythique entre ceux qui...

OSE-230 : le bébé blockbuster qui a séduit AbbVie

Un partenariat industriel de plus de 713 M$ pour OSE Immunotherapeutics (OSE) qui en a déjà deux autres en cours avec Boehringer Ingelheim et Veloxis...

Biomunex prend le contrôle de ses anticorps spécialisés en immuno-oncologie

La biopharma française Biomunex Pharmaceuticals annoncera, lundi 4 mars, la signature d’un accord exclusif de licence et d’exploitation avec l’Institut Curie, en vue d’obtenir...

L’essentiel de la semaine du 26 au 29 février 2024

Monde (Suisse/Biotech/maladies inflammatoires) - La FDA et l'Agence européenne des médicaments soutiennent à l'unanimité l'approche proposée par MoonLake Immunotherapeutics pour faire progresser son programme de...

PulseSight entre dans la lumière avec des actifs avancés contre la DMLA

La vie des biotechs n’est pas un long fleuve tranquille, mais dans certains cas la résurrection des actifs réamorcés montre que rien n’est jamais...

Peptinov : 2 phases 2 et un tour qui vient !

Les résultats positifs de phase 1 et sa dernière levée de fonds vont permettre à la biotech fondée en 2009 de poursuivre le développement...

 VALSE HÉSITATION 

904,2 millions d’euros, voilà le montant de l’enveloppe de crédits pour la recherche qui a été rayée d’un trait de plume jeudi 22 février, par...

Avatar se rêve en « Pixar » de l’imagerie médicale

Capable de transformer en quelques secondes des images médicales en « jumeau numérique » d’un patient, la medtech franco-américaine lève 5 M€ en amorçage pour...

Programme des webinaires

Nous mettons à jour régulièrement le programme, un mail vous sera envoyé à chaque nouveau webinaire programmé ! Qui ? Quand ? Où ? Trois entrepreneurs, trois entreprises,...

15h Biotech Express

RDS, Exonate, TME Pharma, MaaT Pharma, Transgene

(Strasbourg/Medtech/Monitoring) – RDS veut boucler un tour A courant 2024 notamment pour soutenir ses efforts de commercialisation en Europe de MultiSense qui vient d'obtenir...

BioNTech

(Etats-Unis Allemagne/Biotech/Vaccin) – Lancement d’un recours collectif contre BioNTech, l'entreprise qui a co-développé le vaccin COVID-19 avec Pfizer. Cette « class action », pilotée...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×