Accueil 15h Biotech Express Archimed, Natus Medical, TWB, Processium, Syngulon, Mimetas, Oncode-PACT

Archimed, Natus Medical, TWB, Processium, Syngulon, Mimetas, Oncode-PACT

(15H BIOTECH EXPRESS MARDI 19 AVRIL 2022) Archimed rachète la medtech américaine Natus Medical cotée au Nasdaq pour 1,2 Md$.  La société d’investissement française spécialisée dans la santé propose une prime de 29% aux actionnaires. Le conseil d’administration de Natus a déjà approuvé à l’unanimité l’accord. ArchiMed qui investit généralement des tickets compris entre 5 et 500 M€, financera l’acquisition par fonds propres et par emprunt. Présente en Europe et aux Etats-Unis, la société compte une vingtaine d’entreprises en portefeuille dont les françaises Provepharm, Polyplus, Clean Biologics ou Micromed. Basée au Wisconsin et fondée en 1987, Natus développe des dispositifs médicaux et des logiciels couvrant les soins neurologiques, néonatals et auditifs. Au 1er trimestre, ses ventes ont atteint 119,8 M$. Lorsque l’acquisition sera finalisée, la medtech sera retirée de la bourse américaine où elle s’était introduite en 2001.

TWB (Toulouse White Biotechnology) noue une collaboration avec l’entreprise française Processium et la start-up belge Syngulon. Avec l’appui de Processium, TWB proposera des études technico-économiques permettant de vérifier la viabilité d’un projet en amont de son développement. De son côté, Syngulon développe des technologies basées sur la biologie synthétique afin d’augmenter l’efficacité des microorganismes et d’assurer leur compatibilité avec l’environnement industriel.

Aux Pays-Bas, Mimetas, participe à l’initiative Oncode-PACT (Accélérateur préclinique pour les traitements du cancer) financée à hauteur de 325 M€ par le Dutch National Growth Fund. En tant que partenaire, Mimetas développera la prochaine génération de modèles organoïdes de cancer spécifiques au patient qui incluent des cellules immunitaires, des vaisseaux sanguins et d’autres types de cellules essentielles. L’objectif est la validation précoce et une réduction des risques du pipeline de développement de médicaments anticancéreux. Outre Mimetas, plus de quarante acteurs majeurs de l’écosystème oncologie aux Pays-Bas participent au consortium.

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page