9.4 C
Paris
mardi 5 mars 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

CARMAT RALENTIT LA CADENCE JUSQU’À L’AUTOMNE

(BIOTECHFINANCES N°974 Lundi 7 février 2022) Les transplantations du cœur artificiel Aeson ne reprendront pas avant octobre 2022 ». Le verdict est tombé cette semaine, prononcé par Stéphane Piat, PDG de Carmat. Aussitôt la bourse a réagi, sanctionnant de 20% le cours de l’action cotée à Paris. La medtech, qui a élaboré le 1er dispositif capable de remplacer le cœur humain, temporairement dans l’attente d’une greffe, accuse donc un nouveau coup dur.

Des composants défectueux

Depuis l’arrêt volontaire en décembre de toutes les opérations à la suite du décès de deux patients, le marché est dans l’expectative. Après plusieurs semaines d’analyse approfondie, il ressort que ces complications proviennent de la mauvaise qualité d’un composant électronique et d’un composant mécanique du groupe des pompes. « Des actions correctives, majoritairement des contrôles additionnels, vont être mises en place » a assuré Stéphane Piat. « Ces situations sont inhérentes à ce type de processus médicaux, surtout au moment de l’augmentation de la cadence pour la commercialisation des produits », a-t-il précisé.  Carmat qui vend ses prothèses depuis l’été dernier avait atteint une cadence de production de 16 unités par mois. « Je pense que nous avons désormais fait le tour de la majorité des problèmes de qualité », a déclaré le Pdg. Et de rappeler qu’on est loin des complications survenues en 2013 lors des premières opérations « ou le design du cœur était en cause ». En attendant les puces incriminées dans les dysfonctionnements ne seront plus utilisées pour la production d’Aeson et l’assemblage des prothèses ne reprendra qu’après la production de nouveaux composants.

Visibilité financière réduite

Le calendrier commercial et celui des essais cliniques vont donc être décalés. Pour rappel, Carmat a obtenu le marquage CE fin 2020 dans l’indication de « pont à la transplantation » et vendu en 2021, 7 prothèses dont 5 en Allemagne et 2 en Italie, générant environ 2 M€ de chiffre d’affaires. En parallèle, la medtech finalise une étude pivot en Europe afin d’atteindre son objectif de 20 transplantations. L’entreprise est en contact avec les agences sanitaires Dekra et l’ANSM afin de redémarrer les interventions au plus vite. Elle devra aussi obtenir le feu vert de la FDA pour poursuivre son étude de faisabilité aux Etats-Unis. Le timing est serré puisque Carmat prévoit la mise sur le marché américain de son dispositif à horizon 2025. A l’heure actuelle, trois patients équipés du cœur artificiel Aeson demeurent étroitement surveillés et Carmat a demandé à ce qu’ils soient transplantés rapidement.

Les ennuis volant en escadrille, l’entreprise connaît avec cet arrêt brutal d’activité une situation financière tendue. Sa visibilité s’arrête à juillet 2022. Pour équilibrer les comptes jusqu’à l’été, elle a dû réduire ses dépenses et ses commandes. « Les fonds aux poches profondes ont une aversion au risque, il est difficile de trouver des financements de plus de 12 à 15 mois » regrette Stéphane Piat. Le PDG de Carmat espère une contribution de l’Etat français dans le cadre du plan santé 2030 sans quoi « il ne sera pas possible de créer un écosystème ».

Les articles

Interview de Jacques-Bernard Taste – Healthtech Accelerations Summit 2024

Venez fêter les 25 ans de BiotechFinances en participant au Healthtech Accelerations Summit, le 27 Juin 2024 à Lyon Une rencontre mythique entre ceux qui...

OSE-230 : le bébé blockbuster qui a séduit AbbVie

Un partenariat industriel de plus de 713 M$ pour OSE Immunotherapeutics (OSE) qui en a déjà deux autres en cours avec Boehringer Ingelheim et Veloxis...

Biomunex prend le contrôle de ses anticorps spécialisés en immuno-oncologie

La biopharma française Biomunex Pharmaceuticals annoncera, lundi 4 mars, la signature d’un accord exclusif de licence et d’exploitation avec l’Institut Curie, en vue d’obtenir...

L’essentiel de la semaine du 26 au 29 février 2024

Monde (Suisse/Biotech/maladies inflammatoires) - La FDA et l'Agence européenne des médicaments soutiennent à l'unanimité l'approche proposée par MoonLake Immunotherapeutics pour faire progresser son programme de...

PulseSight entre dans la lumière avec des actifs avancés contre la DMLA

La vie des biotechs n’est pas un long fleuve tranquille, mais dans certains cas la résurrection des actifs réamorcés montre que rien n’est jamais...

Peptinov : 2 phases 2 et un tour qui vient !

Les résultats positifs de phase 1 et sa dernière levée de fonds vont permettre à la biotech fondée en 2009 de poursuivre le développement...

 VALSE HÉSITATION 

904,2 millions d’euros, voilà le montant de l’enveloppe de crédits pour la recherche qui a été rayée d’un trait de plume jeudi 22 février, par...

Avatar se rêve en « Pixar » de l’imagerie médicale

Capable de transformer en quelques secondes des images médicales en « jumeau numérique » d’un patient, la medtech franco-américaine lève 5 M€ en amorçage pour...

Programme des webinaires

Nous mettons à jour régulièrement le programme, un mail vous sera envoyé à chaque nouveau webinaire programmé ! Qui ? Quand ? Où ? Trois entrepreneurs, trois entreprises,...

15h Biotech Express

RDS, Exonate, TME Pharma, MaaT Pharma, Transgene

(Strasbourg/Medtech/Monitoring) – RDS veut boucler un tour A courant 2024 notamment pour soutenir ses efforts de commercialisation en Europe de MultiSense qui vient d'obtenir...

BioNTech

(Etats-Unis Allemagne/Biotech/Vaccin) – Lancement d’un recours collectif contre BioNTech, l'entreprise qui a co-développé le vaccin COVID-19 avec Pfizer. Cette « class action », pilotée...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×