9.4 C
Paris
mardi 5 mars 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

CILOA D’ABORD LES VACCINS ENSUITE LES MALADIES CHRONIQUES

(BiotechFinances n°979 du 14 mars 2022) La biotech réalise un tour de table auprès de proches des fondateurs et du CNRS pour mener en clinique un programme basé sur les exosomes messagers.

5 M€. C’est le montant que vient de collecter Ciloa, spin-off du CNRS. Grâce à cette somme, la biotech montpelliéraine compte mener jusqu’à la phase clinique sa plateforme utilisant des exosomes, des vésicules extracellulaires naturelles de la taille d’un virus. L’opération comprend une augmentation de capital de 3,5 M€, souscrite auprès de douze investisseurs historiques et de CNRS Innovation. « Il s’agit principalement de love money », détaille Robert Mamoun, ex-directeur de recherche de l’Inserm, directeur général et cofondateur de Ciloa. Le solde du financement (1,5M€) correspond à une subvention et avance remboursable accordée par Bpifrance pour développer un vaccin contre le variant Delta COVID-19.

En clair, le vaccin coronavirus, par les circuits-courts de validation qu’il permet, sert de cheval de Troie à Ciloa pour faire valider sa technologie, laquelle doit s’étendre ensuite à d’autres applications thérapeutiques. « Notre vaccin exosome contre la COVID-19 est le plus avancé pour valider toutes les autres applications. A la fin des phase précliniques, nous saurons que la techno est efficace et ne présente aucun problème de sécurité ou de toxicité », assure Robert Mamoun.

Série A de 20 M€ en vue

Une fois cette étape franchie, l’entreprise qui avait par le passé levé 700 K€ en capital et bénéficié d’1,2 M€ de subvention de la Région Occitanie, notamment pour la création d’une salle blanche, se mettra en recherche de financements pour une série A de l’ordre de 20M€. « Outre la COVID-19, notre objectif est, sur le plan préventif, de cibler les virus à enveloppe tels que le chikungunya, Zika, ou encore le VIH. L’intérêt des exosomes, c’est qu’ils sont utilisés par tous les organismes vivants pour transmettre de l’information complexe entre différents organes. Nous voulons donc l’utiliser comme un véhicule. De la même façon qu’un colis a une adresse sur l’enveloppe et un contenu, notre objectif est d’inscrire une adresse cible à la surface de l’exosome et de modifier la protéine à l’intérieur pour apporter une réponse thérapeutique aux cibles infectées », schématise le chercheur-entrepreneur.

Et au-delà de la prévention vaccinale, Ciloa compte valider l’usage de sa technologie à des fins thérapeutiques pour des maladies chroniques cardiovasculaire, neurologiques, rhumatismales, endocrinologiques ou cancéreuses. « L’exosome doit dans certaines de ces applications servir de vecteur naturel pour régénérer des organes. Puisque ce sont des vésicules présentes dans la nature, il s’agit réellement d’une application par biomimétisme », argumente Robert Mamoun.

Primée par Sanofi

L’an dernier, Ciloa a été sélectionnée par Sanofi dans le cadre de son programme de recherche « i-Tech Awards » qui embarque, avec la big pharma, des entreprises en quête de nouveaux vecteurs thérapeutiques pour cibler des tumeurs cancéreuses. « Un award, c’est bien mais ce n’est certainement pas une fin en soi. Nous devons transformer l’essai », conclut le dirigeant.

Les articles

Interview de Jacques-Bernard Taste – Healthtech Accelerations Summit 2024

Venez fêter les 25 ans de BiotechFinances en participant au Healthtech Accelerations Summit, le 27 Juin 2024 à Lyon Une rencontre mythique entre ceux qui...

OSE-230 : le bébé blockbuster qui a séduit AbbVie

Un partenariat industriel de plus de 713 M$ pour OSE Immunotherapeutics (OSE) qui en a déjà deux autres en cours avec Boehringer Ingelheim et Veloxis...

Biomunex prend le contrôle de ses anticorps spécialisés en immuno-oncologie

La biopharma française Biomunex Pharmaceuticals annoncera, lundi 4 mars, la signature d’un accord exclusif de licence et d’exploitation avec l’Institut Curie, en vue d’obtenir...

L’essentiel de la semaine du 26 au 29 février 2024

Monde (Suisse/Biotech/maladies inflammatoires) - La FDA et l'Agence européenne des médicaments soutiennent à l'unanimité l'approche proposée par MoonLake Immunotherapeutics pour faire progresser son programme de...

PulseSight entre dans la lumière avec des actifs avancés contre la DMLA

La vie des biotechs n’est pas un long fleuve tranquille, mais dans certains cas la résurrection des actifs réamorcés montre que rien n’est jamais...

Peptinov : 2 phases 2 et un tour qui vient !

Les résultats positifs de phase 1 et sa dernière levée de fonds vont permettre à la biotech fondée en 2009 de poursuivre le développement...

 VALSE HÉSITATION 

904,2 millions d’euros, voilà le montant de l’enveloppe de crédits pour la recherche qui a été rayée d’un trait de plume jeudi 22 février, par...

Avatar se rêve en « Pixar » de l’imagerie médicale

Capable de transformer en quelques secondes des images médicales en « jumeau numérique » d’un patient, la medtech franco-américaine lève 5 M€ en amorçage pour...

Programme des webinaires

Nous mettons à jour régulièrement le programme, un mail vous sera envoyé à chaque nouveau webinaire programmé ! Qui ? Quand ? Où ? Trois entrepreneurs, trois entreprises,...

15h Biotech Express

RDS, Exonate, TME Pharma, MaaT Pharma, Transgene

(Strasbourg/Medtech/Monitoring) – RDS veut boucler un tour A courant 2024 notamment pour soutenir ses efforts de commercialisation en Europe de MultiSense qui vient d'obtenir...

BioNTech

(Etats-Unis Allemagne/Biotech/Vaccin) – Lancement d’un recours collectif contre BioNTech, l'entreprise qui a co-développé le vaccin COVID-19 avec Pfizer. Cette « class action », pilotée...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×