7.5 C
Paris
samedi 26 novembre 2022
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

CYTOVIA : SPAC SUR LA BOURSE

(BIOTECHFINANCES N°986 Lundi 9 mai 2022) Face au gel des IPO, la biotech devient publique par le biais d’une SPAC.

C’est une piste à suivre. La SPAC Isleworth Healthcare Acquisition cotée sur le NASDAQ a sélectionné Cytovia, ses cellules NK et ses anti-corps multi-spécifiques, après avoir analysé une cinquantaine de dossiers. L’accord entre les deux entités, toutes les deux basées en Floride, doit permettre à Cytovia de devenir « publique » et le management de cette dernière gardera la main et la majorité du capital. Le closing est prévu pour juin prochain avec un objectif minimum de 100 M$ pour tenir jusqu’à 2024. A cette échéance, les essais cliniques de phase I/II pour Flex-NK CYT-303 et iNK CYT-100, les deux candidats phares de l’entreprise dans le traitement carcinome hépatocellulaire, devraient être lancés. « La plupart des sociétés de thérapies cellulaires sont toutes cotées en bourse, » note Daniel Teper, président et DG de Cytovia Therapeutics. « Nous avons analysé les différentes manières d’entrer sur le NASDAQ. Les IPO étant gelées, il nous restait les reverse-mergers ou les SPAC. Pour nous, cette dernière piste était la plus pertinente. Elle nous permet de nous préserver d’un certain nombre d’incertitudes liées aux conditions de marché et de gagner aussi en notoriété compte tenu de la qualité de nos interlocuteurs et de leur track record impressionnant. » Selon les parties prenantes au dossier, la SPAC de Bob Whitehead, le patron d’Isleworth, aurait pu collecter jusqu’à 4 fois le montant réuni en mars 2021, 207 M$. La transaction entre Cytovia valorisée à 300 M$ et Isleworth à 55 M$ a été réalisée en échanges d’actions. Il reste désormais à convaincre les investisseurs de la SPAC de maintenir en grande partie les fonds dans la nouvelle aventure pour soutenir les développements à venir.

Un ciel dégagé

En vue du closing, Cytovia peut compter sur un certain nombre de marqueurs positifs et rassurants pour les investisseurs. Ainsi, dans le cadre de l’accord de regroupement des deux entités, les porteurs du dossier se sont engagés à hauteur de 40 M$ de nouveaux investissements par des investisseurs institutionnels dont 20 M$ de conversion de contrepartie de licence de Cellectis. Autre sujet d’intérêt, aux Etats-Unis, chacun a en mémoire les SPAC de Cellularity (spin off de Celgene) et Senti Bio. Ces deux biotechs qui opèrent dans les NK et les CAR-NK, domaine de référence de Cytovia ont une valorisation respective qui dépasse aujourd’hui le milliard pour la première et a été affichée à 601 M$ lors de l’opération boursière de la seconde. « Ce qui compte, c’est le caractère opérationnel de l’entreprise et sa qualité d’exécution, » insiste Daniel Teper. « Et sur ce plan, nous sommes solides avec un effectif total de 40 salariés dont 27 chercheurs de haut niveau à Boston, une usine de thérapie cellulaire à Porto Rico qui ouvre et qui va fabriquer les cellules GMP pour les études cliniques à venir et un pipeline bien rempli. » Le news-flow dans les deux ans à venir donne le ton avec au moins 4 dépôts d’IND et les essais cliniques à suivre avec les présentations de données initiales.


L’accès au capital
Une préoccupation pour Daniel Teper

« La problématique de l’accès au capital est pour moi une vraie préoccupation. En 2021, il n’y a jamais eu autant d’argent disponible pour les biotechs et pourtant, aujourd’hui, compte tenu du comportement des marchés financiers et du gel des IPO, la situation est extrêmement difficile. La compétition est plus intense que jamais entre les acteurs de l’innovation et le besoin de capitaux pour avancer est très élevé. Plus que jamais, il est nécessaire d’être créatif sur la manière dont on aborde la levée de fonds. Il faut clairement redoubler d’efforts pour signer des partenariats avec l’industrie pharmaceutique, être aussi véritablement focalisés sur ce que l’on développe et sur la différenciation que l’on apporte. La recherche de visibilité financière aussi est essentielle. Sans cela, il est évident que les choix opérationnels des dirigeants se complexifient. C’est ce que nous avons recherché à travers cette transaction avec Isleworth. Cytovia est en mesure de sécuriser potentiellement jusqu’à deux ans de financement. »

Les articles

FIL ROUGE BIOMAP FRANCE 2023

En suivant notre fil rouge au quotidien actualisé chaque jour sur www.biotech-finances.com vous pouvez savoir si votre société figure ou non sur la BioMap...

MALADIES RARES : RÉVISION SOUS TENSION

Ne pas enrayer la dynamique d’un système qui, bien que demandant à être ajusté, a permis de créer une filière européenne performante autour des...

LA NOUVELLE MOUTURE DU PROJET DE RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE SUR LES MALADIES RARES ATTENDUE DÉBUT 2023

Prévu avant la fin de cette année, le projet devrait être présenté au premier trimestre pour une entrée en vigueur en 2024 au plus...

L’essentiel de la semaine du 21 au 28 novembre 2022

Monde         Le géant japonais Kyowa Kirin (TSE : 4151) et l’Allemand Grünenthal montent une co-entreprise. La nouvelle entité dont Grünenthal détiendra 51% soutiendra le déploiement...

MÉDOCS : PÉNURIE À TOUS LES ÉTAGES

Si à l’issue de la crise sanitaire aigüe qui avait non seulement stigmatisé nos déficits nombreux mais surtout surpris l’ensemble de l’écosystème, les relations...

CHERRY BIOTECH VEUT LEVER 5 M€ POUR INDUSTRIALISER SON CUBIX

Les signaux sont au vert pour Cherry Biotech. Lauréate du European Innovation Council Transition, l’entreprise ambitionne de lever 5 M€ en série A en 2023...

Jeito Capital mène la Série C de 50M€ l’Allemand CatalYM 

Jeito Capital poursuit la diversification de ses paris industriels avec un premier investissement en Allemagne. Un financement au stade clinique. Le fonds français annonce...

L’essentiel de la semaine du 14 au 21 Novembre 2022

Monde            Aux Etats-Unis, Curevo Vaccine (Curevo), clôture une série A1 de 26 M$ qui vient compléter un tour initial de 60 M$ mené début 2022. Les...

VidPrevtyn Beta : quand le leader fait une descente en rappel

Nous ne l’espérions plus ! Sanofi et son partenaire GSK viennent de voir leur vaccin anti-SARS-Cov-2 (Covid-19), le VidPrevtyn Beta approuvé par l’Agence Européenne...

15h Biotech Express

BEI, Medincell, Takeda, Fujifilm, Abbvie, Hemispherian

La BEI et MedinCell (MEDCL) ont signé un nouvel accord pour prêt de 40 M€ destiné à soutenir le développement de traitements basés sur...

CSL, Eurobio Scientific, Acobiom, Acticor

Hemgenix, la thérapie génique à usage unique pour les adultes appropriés atteints d'hémophilie B produite par CSL (ASX : CSL) a été approuvée par...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page