jeudi 25 avril 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

Décentralisation et optimisation : le futur des essais cliniques

« En France, 70 % des patients inclus dans un essai clinique résident à plus de 2 heures d’un centre investigateur », rapporte le Leem dans son étude « essais cliniques 2030 ». Cela explique en partie les difficultés de recrutement dans les essais cliniques et plaide en faveur de leur décentralisation à court terme. Boosté par deux ans de pandémie COVID, le sujet se trouve aujourd’hui au cœur des préoccupations des promoteurs. Reste qu’amener l’essai clinique de l’hôpital vers le domicile du patient implique des changements majeurs dans l’administration du traitement et le recueil des données. Le personnel de recherche doit devenir mobile, ce qui induit une évolution des systèmes d’information avec une interopérabilité entre les différents acteurs. La règlementation doit suivre aussi en agréant des e-consentements, et un contrôle qualité de la donnée à distance. Selon le Leem, « la France travaille à cette digitalisation et est plutôt en avance sur l’Allemagne et l’Italie mais reste moins prompte que les Etats-Unis et le Royaume-Uni pour adopter ces innovations » (cf. graphe ci-dessous).

Le jumeau numérique

La révolution des essais cliniques ne s’arrête pas là. Leur optimisation est aussi à l’ordre du jour. Et à l’avenir, l’utilisation de jumeau numérique et d’essais in silico pourraient aider à mieux designer l’essai clinique. On devrait ainsi tester des molécules sur des organoïdes qui sont des modèles d’organes reconstitués afin d’identifier très en amont les sous-groupes de patients sur lesquels elles seraient susceptibles d’être le mieux tolérées et d’agir le plus efficacement. « Nous sommes encore très loin du jumeau numérique corps complet. Aujourd’hui, on tend plus vers des modélisations d’organes », indique Sarah Zohar de l’Inserm. L’objectif est une évolution des essais cliniques avec une présélection des patients mais pas la disparition de l’expérimentation humaine », reconnaît-elle. Par ailleurs, « ces organoïdes peuvent aussi servir pour les bras placebo difficiles à mettre en place dans un contexte de maladies rares », explique Rodolphe Thiebaut du CHU Bordeaux. Reste à savoir si l’on peut vraiment se fier à une comparaison entre un bras simulé et un bras traitement. Les agences réglementaires ne semblent pas réfractaires, en tout cas la FDA s’intéresse sérieusement au sujet.

Gagner des années de développement

Enfin, « pour certains développements spécifiques en cancérologie, en vaccinologie on pourrait gagner beaucoup de temps, 5-6 ans en supprimant des pans entiers d’essais cliniques », estime Rodolphe Thiebaut. Des étapes pourraient facilement sauter car les premières données permettraient d’établir l’intervention la plus efficace sur une population mieux ciblée. « Pas besoin dans ce cas de réévaluer le traitement avec un nouvel essai qui dure des années avant de passer à une phase 3 », ajoute-t-il. En outre, « la puissance de calculs du numérique permet d’établir des modèles pré-cliniques de plus en plus proches des pathways biologiques, des modèles d’organes, et en terme d’imageries on arrive aussi à mieux comprendre les choses afin d’être de plus en plus proche du réel. Du coup au moment où démarrent les essais sur l’homme, toutes ces connaissances acquises en amont vont nous permettre de mieux cibler et designer les programmes cliniques », observe Sarah Zohar. In fine, cette optimisation devrait permettre de mener beaucoup plus vite le médicament vers le patient.

* Source : « Essais cliniques 2030 : la révolution de la recherche clinique », atelier organisé par le Leem (les entreprises du médicament).

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Les articles

Conforter le leadership de la healthtech française

Trois investisseurs, trois approches de financement, un seul objectif : conforter le leadership de la healthtech française Le mardi 23 avril à 17H, BiotechFinances vous...

CARANX : LA ROBOLUTION DE TAVI !

C’est un véritable bond en avant pour la procédure TAVI ! La révolution initiale a été introduite en 2002 par le Pr André Cribier, célébré...

L’essentiel de la semaine du 15 au 19 avril 2024

Monde  (États-Unis – Europe/Biotech/LMA) - L'Agence européenne des médicaments a accordé la désignation de médicament orphelin à l'Annamycine pour le traitement de la LMA. Ce...

IA EXPLICABLE (XIA) : GROS COUP D’ACCÉLÉRATEUR POUR ARIANA PHARMA EN 2024

La biotech française développe une technologie basée sur l’IA dite “explicable” qui intègre les protocoles d’essais cliniques, et qui est la seule au monde...

TRANSGENE REBONDIT GRÂCE À SON VACCIN PERSONNALISÉ DOPÉ À L’IA

La pionnière alsacienne se projette avec ambition après l’annonce des résultats encourageants de son immunothérapie personnalisée contre les cancers de la tête et du...

« IL FAUT CRÉER DES CLUSTERS TRANSFRONTALIERS ENTRE LA FRANCE ET L’ALLEMAGNE POUR FAIRE ÉMERGER DES GÉANTS EUROPÉENS »

Le Centre de Politique européenne prône la création de grands clusters régionaux, voire supra-nationaux, afin de rattraper le retard européen par rapport aux Etats-Unis...

Si proches et pourtant si dissemblables

Il y a un peu plus de 25 ans, l’Europe se targuait d’une stratégie ambitieuse en sciences du vivant et n'hésitait pas à susciter l’émergence...

MEDICXI MISE 40 M$ SUR D3 BIO DANS SA COURSE CONTRE KRAS G12C

250 M$ levés depuis sa création en 2021 dont 60 M$ dans le tour A bouclé cette semaine. Décidément l’équipe de la biotech chinoise D3...

SENSORION LÈVE 15 M€ DE PLUS ET ÉTEND SA VISIBILITÉ JUSQU’À FIN 2025

La biotech montpelliéraine, pionnière dans les thérapies géniques ciblant les troubles de l’audition a reçu, en l’espace de 9 mois, quelque 100 M€ de...

15h Biotech Express

Neurocare group, TVM Capital Healthcare, Apmonia Therapeutics

(Allemagne/Biotech/Thérapie numérique) - Neurocare group décroche un financement de 16M€ auprès de TVM Capital Healthcare qui servira à renforcer ses plans de croissance internationale...

Brise Pharmaceuticals, CN Bio, Theranexus, Ochre Bio, Red Arrow Therapeutics, Vertex Pharmaceuticals, Treefrog, TME Pharma

(Chine/Biotech/Analgésiques) - Brise Pharmaceuticals finalise une pré-série A d’environ 20 M$ dirigée par Shunxi Fund et Sherpa Healthcare suivis de Cnfuel Capital, Vinner Therapeutics...

Ipsen, Smart Reporting, Snipr Biome

(Paris/Biopharma/Neurologie) - Ipsen (IPN) signe un accord de collaboration mondial avec l’Américaine Skyhawk pour découvrir et développer de nouvelles petites molécules capables de moduler...

Commission européenne, Enterome, Oncodesign Precision Medicine, Neurenati Therapeutique

(Bruxelles/Commission européenne/GPL) - Remous autour des révisions de la législation pharmaceutique générale (GPL) préconisées par la Commission européenne pour renforcer l'approvisionnement en médicaments et...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×