lundi 17 juin 2024

1076-17-06-2024

[ihc-hide-content ihc_mb_type="show" ihc_mb_who="4,5,6,7" ihc_mb_template="-1" ][download id="207370"] [/ihc-hide-content]
41,00 
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

Eligo Bioscience : un gel qui dégèle les fonds

Pionnière de l’édition génétique Eligo Bioscience conclut un nouveau tour de financement de 30 M$ en vue de lancer les essais cliniques de sa thérapie génique contre l’acné.

Après une première levée de fonds de 20 M$ en 2017, la biotech parisienne Eligo Bioscience (30 collaborateurs) annonce, une série B de 30 M$ avec Sanofi Ventures, Bpi France (InnoBio 2), ainsi que ses actionnaires historiques, Khosla Ventures et Seventure Partners.

Ce financement doit permettre à la société d’accélérer le développement de son programme phare : EB005, qui cible l’acné modérée à sévère.

« Nous allons réaliser nos essais cliniques de phase 1b/2a, en vue d’obtenir les premiers signaux d’efficacité de notre technologie sur les patients,” précise le Pdg et co-fondateur d’Eligo Bioscience, Xavier Duportet. “Nous finissons actuellement nos activités précliniques avec nos différents partenaires en Europe, puis devrions déposer notre demande d’IND aux Etats-Unis, au Q1 2025, avant d’y débuter nos essais cliniques pour une durée d’environ 6 mois. »

Corriger les gènes du microbiome

Ce premier candidat-médicament est une thérapie génique de nouvelle génération basée sur la technologie Crispr qui leur permet de corriger les gènes défectueux du microbiome. « On retrouve chez les patients acnéiques une surreprésentation d’une sous-population d’une espèce bactérienne naturellement présente dans notre microbiome – C Acnès – qui sécrète des molécules inflammatoires dans le follicule pileux,” explique le dirigeant. “Sous la forme d’un gel, notre approche permet, grâce à un vecteur, de délivrer Crispr directement dans ces bactéries, puis de cibler les gènes à l’origine de la synthèse de ces inflammations et de les détruire, tout en tuant les bactéries qui les portent. »

20 millions de patients aux US

L’acné modéré à sévère est une maladie inflammatoire chronique qui touche 3% de la population mondiale. « Cette pathologie touche environ 20 millions de patients aux Etats-Unis, avec un besoin médical très important car, actuellement, près de la moitié des patients seulement se traitent, faute de traitement efficace ou en raison de leurs effets secondaires,” pointe Xavier Duportet. “Au niveau mondial, ce marché est évalué entre 10 et 15 Md$ ! ». Le principal traitement aujourd’hui préconisé contre les formes sérieuses de l’acné, le Roaccutane, est non seulement tératogène, mais il entraîne de nombreux effets secondaires allant de l’irritation de la peau, à des fatigues chroniques, des douleurs aux articulations ou dans les muscles, ou encore des chutes de cheveux.

En attendant d’obtenir la preuve de concept de sa nouvelle technologie, Eligo Bioscience compte développer en parallèle son portefeuille de médicaments de précision dans d’autres indications, en particulier dans les domaines de l’immuno-inflammation, de l’oncologie et des maladies infectieuses, causées ou aggravées par l’expression de gènes bactériens délétères.

« Notre technologie permet de délivrer des outils comme Crisp ou des éditeurs de base afin de modifier, ajouter ou détruire des séquences d’ADN dans le microbiome humain qui se retrouve partout, notamment dans les tumeurs,” illustre Xavier Duportet. “L’un de nos prochains développements devra ainsi permettre de cibler ces bactéries dans les tumeurs. »

Pierre Havez

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Articles de la même catégorie

FOREPONT CAPITAL VEUT AIDER LES BIOTECHS ET MEDTECHS FRANÇAISES À TRAVERSER L’ATLANTIQUE

Créé aux États-Unis par Éric Attias en 2017, le fonds compte 13 entreprises en portefeuille et entend ouvrir un nouveau véhicule d'investissement l'an prochain.   Avec...

RÉVOLUTIONNER LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE

Au-delà des traitements actuels, plusieurs start-ups françaises développent aujourd’hui des thérapies prometteuses pour l’arthrose aussi bien pour la santé humaine que vétérinaire. À terme,...

ADCYTHERIX RÉUNIT 30 M€ DES SON AMORÇAGE

Cette biotech marseillaise est fondée par l'équipe qui a développé et vendu Emergence Therapeutics à Eli Lilly pour plus de 400 M€ en fin d'année...

IL FAUT SAUVER LE SOLDAT METEX

Cette affaire a fait l’adhésion par-delà les clivages. En effet, le ban et l’arrière-ban de la classe politique de la droite à la gauche...

ADVANCED BIODESIGN EN PHASE DE SÉDUIRE DES FONDS OU UN INDUSTRIEL

Advanced BioDesign franchit un cap avec des données prometteuses sur ABD-3001, dans la leucémie aigüe myéloïde. Pour poursuivre ses essais cliniques sur ses inhibiteurs...

HIGHLIFE : 10 MDS$ À PORTÉE DE MAIN

Un tour C à 50 M€ d’ici la fin de cette année ! C’est l’objectif révisé à la hausse pour la levée de fonds de Highlife...

NEUROCHIRURGIE : LE MINI-ROBOT DE ROBEAUTÉ SOUS LES FEUX DES PROJECTEURS

Tel une mini-fusée souple, Dot se déplace dans le cerveau, y compris dans les zones jusqu’alors inaccessibles. Il est capable d’y prélever des tissus,...

BIOPHTA SÉDUIT DES INDUSTRIELS ET ELAIA POUR SON AMORÇAGE

Développeuse d'un biopolymère délivrant une molécule contre le glaucome, la biotech parisienne bénéficie d'une procédure accélérée devant la FDA. Les biopolymères ont le vent...

CILCARE, SHIONOGI : OUIE DEAL !

15 M€ en upfront tout de suite, jusqu’à 400 M€ en paiements d’étapes et, en parallèle, une belle annonce à venir avec une série A...

15h Biotech Express

Santa Ana Bio, Foresite Capital, Avava

(États-Unis/Biotech/Immunologie) - Santa Ana Bio décroche un financement combiné de 168 M$ pour ses séries A et B. L'investisseur fondateur Versant Ventures mène le...

Phaxiam Therapeutics, Alzheon, Alida Biosciences, LEEM

(Lyon/Biotech/Infections ostéoarticulaires) - Phaxiam Therapeutics lance une augmentation de capital de 10 M€, extensible à 11,5 M€ pour soutenir son expansion et ses essais...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×