2.9 C
Paris
lundi 5 décembre 2022
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

EMMA WALMSLEY S’OXYGÈNE AVEC SIERRA ONCOLOGY

(BIOTECHFINANCES N°984 Lundi 18 avril 2022) Dame Emma Walmsley, PDG de GlaxoSmithKline (GSK) vient, peut-être, de s’offrir un moment de répit. En effet, il y a fort à penser que le rachat de Sierra Oncology par le laboratoire britannique pour la modique somme de 1,9 Md$ devrait apaiser pour un instant, Elliot Management et autres Bluebell Capital Partners, qui s’activent dans la coulisse. Sierra apparait comme une prise de choix pour GSK avec son produit vedette, le momelotinib, un inhibiteur sélectif de JAK (Janus Kinase 1 & 2) et du récepteur d’activine A de type 1 (ACVR1) en phase d’enregistrement auprès de la FDA et bientôt de l’EMA, pour traiter la myélofibrose, un cancer du sang. Pour certains analystes, il s’agirait là d’un futur blockbuster, car son profil de tolérance (réduction de l’anémie) semble bien meilleur que Jakafi d’Incyte/Novartis ou Inrebic de Bristol Myers Squibb. Si le momelotinib apparait comme une bouée de sauvetage pour GSK, cette molécule affiche un cheminement heurté, mais surtout persistant, passant de société en société. Parcours édifiant, plutôt rare sous nos contrées, puisqu’initialement développée par Cytopia en Australie sous le nom de code de CYT387, celle-ci fut racheté en 2009 par YM Biosciences (14 M$), puis en 2012, elle est passée dans le giron de Gilead qui s’était offert YM Biosciences pour 510 M$. Mais, après une phase III ratée, Gilead s’est prestement délesté du CYT387 pour Sierra Oncology dans un deal de 198 M$ + royalties. Cette aventure est exemplaire plusieurs égards. Tout d’abord, elle illustre la pugnacité de Nick Glover, ex-PDG de YM Biosciences, puis de Sierra Oncology, qui a poursuivi le développement du CYT387 à travers différentes entreprises. Ensuite, elle montre l’importance des stratégies de management du cycle de vie des molécules puisqu’après l’échec du CYT387 en face à face avec le Jakafi, Sierra Oncology a refocalisé le développement du momelotinib sur l’anémie, un besoin médical non satisfait pour les patients atteints de myélofibrose conduisant souvent à l’interruption du traitement. Une question demeure : la prime de 63% offerte par GSK sur les cours du mois précédent est-elle vraiment justifiée au regard du pipeline de Sierra Oncology, qui au-delà du momelotinib apporte finalement peu de produits avancés ? Certes, la molécule de Sierra peut s’intégrer dans la franchise thérapies ciblées de GSK avec notamment Zejula (cancer de l’ovaire), Blenrep (anti-BCMA contre le myélome) ou encore dans la franchise immuno-oncologie en construction avec notamment le TIGIT d’iTéos Therapeutics, ou le dostarlimab de Tesaro (contre les tumeurs solides) racheté en 2019. Mais tout cela ne devrait pas rasséréner les fonds activistes, aussi nous conseillons à Emma Walmsley de profiter de cette probablement courte période de répit.

Les articles

Hypertension artérielle pulmonaire : Alsymo veut lever 4 à 5 M€

Créée début septembre, Alsymo ambitionne de proposer un nouvel actif pour un traitement transformant de l’HTAP, centré sur les mécanismes de remodelage vasculaire pulmonaire....

Radiothérapie Flash & Souveraineté sanitaire 

Il est rare que l’Edito Eco de France Inter évoque les avancées biomédicales ou encore les nouvelles thérapies. Aussi qu’elle ne fut pas notre...

Ibionext crée un « top-up fund » pour muscler ses start-ups

Le fonds d’investissement français Ibionext, cofondateur des 6 sociétés de santé dans lesquelles il est impliqué, annonce la création de ce qu’il appelle un...

JEITO CONFIRME SA THÈSE AVEC NEOGENE VENDUE 320 M$ À ASTRAZENECA

La belle nouvelle est tombée en milieu de semaine pour les équipes de Rafaèle Tordjmann. AstraZeneca acquiert la néerlandaise Neogene pour un montant total...

Deeptech : Biomemory, 5 M€ pour des teraoctets à foison

C’est une pépite dans le stockage de données dans l’ADN. La deeptech francilienne Biomemory créée voici un peu plus d’un an vient d’annoncer cette...

Sensome parée pour les premières ventes

Déjà 30 patients recrutés dans son essai clinique dont le démarrage a eu lieu en plein covid en Australie qui doit en inclure 100...

L’essentiel de la semaine du 28 novembre au 2 décembre 2022

Monde           L’Américaine iECURE boucle un tour A-1 de 65 M$ codirigé par Novo Holdings et LYFE Capital avec une participation importante des historiques Versant Ventures...

MEDSENIC, BIOSENIC : L’ESSENTIEL, C’EST LE PATIENT

Le reverse merger opéré entre Medsenic et Bone Therapeutics qui devient BioSenic consolide le déploiement d’une phase 2 « ALLOB » dans le traitement...

On refait l’actu des Healthtechs avec Sabine Dandiguian – Épisode 2

Soyez prêts à partager une vision inspirante de l’actualité en santé et à explorer la planète healthtech à travers le regard particulier d’une investisseuse...

15h Biotech Express

Abscint, Noshaq, Qbic, Bactobio, Biocom, Vaxxel

A Liège, Abscint lève 1M€. Le tour est piloté par Noshaq et Qbic, soutenus par UZ Brussel et rejoints par les nouveaux investisseurs Kazoku...

Sparing Vision, MedinCell

Sparing Vision avance. Ce  spécialiste de la thérapie génique en ophtalmologie a obtenu l’autorisation de conduire son premier essai clinique avec SPVN06, aux Etats-Unis....

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page