4.2 C
Paris
samedi 24 février 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

Genfit rachète Versantis pour 41,5M€ hors milestones

C’est une première opération de croissance externe menée par Genfit. La biopharma nordiste a repris Versantis, laboratoire suisse basé à Zurich, dont le candidat médicament le plus avancé (VS-01-ACLF) est prêt à entamer une phase 2. Ce produit cible la décompensation aiguë de la cirrhose (ACLF), une pathologie dans laquelle Genfit développe une autre molécule (nitazoxanide), actuellement en phase 1. L’ACLF connaît une prévalence particulière chez les diabétiques, et les obèses notamment, elle affiche un taux de mortalité de 23% à 74% sous 28 jours selon son degré d’avancement. La maladie ne dispose pas de solution médicamenteuse sur le marché.
Dans la corbeille, Versantis apporte deux autres produits : l’un, pédiatrique, est adressé contre le trouble du cycle de l’urée alors que l’autre cible l’encéphalopathie hépatique.

Le montant de l’opération s’élève à 40 MCHF  (environ 41,5M€) auxquels s’ajouteront éventuellement les milestones d’usage au gré de la réussite des passages cliniques. « Le portefeuille de Versantis est complémentaire à celui de Genfit.  Nous pensons qu’il existe d’importantes synergies et que cette acquisition accélérera le développement de plusieurs candidats-médicaments prometteurs dans des domaines aux besoins non-satisfaits », explique Pascal Prigent, le directeur général de Genfit.

Second trimestre 2023 important pour elafibranor

Spécialisée dans le développement de candidats médicaments dans les maladies chroniques du foie, Genfit concentre aujourd’hui ses recherches tant sur l’ACLF que sur les cholestases hépatiques. Dans cette dernière famille, le labo lillois devrait conduire un essai mondial de Phase 3 pour l’évaluation de l’elafibranor* chez les patients atteints de cholangite biliaire primitive (CBP) après un essai clinique de phase 2 aux données concluantes. Les résultats principaux devraient être publiés dans au cours du second trimestre 2023. 

En 2021, Genfit avait signé un accord de licence exclusif avec IPSEN pour développer, fabriquer et commercialiser elafibranor. En outre, Genfit travaille aussi sur une molécule (GNS561) contre le cholangiocarcinome suite à l’acquisition des droits exclusifs, dans cette indication, de Genoscience Pharma en 2021.
Mercredi dernier, la FDA a accordé la désignation « d’Orphan Drug » de stade clinique innovant à GNS5611 (ezurpimtrostat) de Genfit, un inhibiteur de Palmitoyl Protein Thioesterase-1 (PPT1) bloquant l’autophagie. Le cholangiocarcinome est un cancer rare du foie, qui apparaît plus fréquemment chez les personnes de plus de 50 ans. Il présente une mortalité élevée et des solutions de traitements limitées. Côté en bourse, Genfit affiche une hausse de 26% sur un an à 4,03€  contre 3,18€ l’an dernier à la même date.

Guillaume Mollaret

Exergue : “Le portefeuille de Versantis est complémentaire à celui de Genfit.” Pascal Prigent. 

Guillaume Mollaret

*Genfit a stoppé ses développement dans la NASH, ou maladie du foie gras, après l’échec de la phase 3  d’Elafiibranor dans cette pathologie. Dans cette pathologie, il lui reste son diagnostic sanguin (Nashnext, distribué par Labcorp).

Articles de la même catégorie

Aduhelm : Biogen jette l’éponge

La nouvelle, nous a tous un peu surpris. Biogen a décidé d’arrêter non seulement la production et donc la commercialisation de l’Aduhelm, mais aussi...

OXURION RENAÎT DE SES CENDRES

Atlas Special Opportunities et le nouveau CEO d’Oxurion Pascal Ghoson (officiellement en poste depuis début 2024) ont mis en œuvre un plan stratégique pour...

ALZHEIMER ET COMMOTIONS : REGENLIFE EST EN TRAIN DE LEVER 5 À 6 M€

La medtech montpelliéraine qui développe des dispositifs médicaux utilisant la stimulation tri-photonique pour moduler l’inflammation cérébrale, responsable de troubles cognitifs allant de l’Alzheimer à...

SERENDIP DE LA VIGNE AU VACCIN ANTITUMORAL

La biotech strasbourgeoise créée mi-2023 valorise un système de délivrance, une particule pseudo-virale (VLP) non infectieuse dérivée d’un virus de la vigne. Par modification...

Communiqué Nosopharm

Nosopharm est une entreprise de biotechnologie créée en 2009. Nosopharm a découvert la nouvelle classe antibiotique des Odilorhabines par l’exploitation innovante d’une biodiversité microbienne sous...

BIOLOGIA MAXIMA POUR BIOPTIMUS !

« Il ne serait guère étonnant qu’en 2024, Bioptimus nous annonce d’énormes avancées et un nouveau tour conséquent. » D’emblée, Simon Turner, Partner chez Sofinnova partners,...

ALYS : le Starlink de l’immuno-dermatologie entre en orbite

Comment ne pas faire le rapprochement ? Alys dont le lancement a été annoncé cette semaine et qui bénéficie d’un financement de 100 M$, abondé dans...

Stromacare reprend force et vigueur avec son nouveau Pdg

Six mois après le décès brutal du président co-fondateur de StromaCare, Georges Rawadi a été nommé pour le remplacer et emmener l’anticorps monoclonal first-in-class...

“L’accès rapide des patients aux nouveaux médicaments ne se fait pas en ralentissant l’innovation”

Les propositions de révision de la législation pharmaceutique de l’UE continuent de faire craindre un recul des financements et de l’innovation dans le secteur...

15h Biotech Express

Arcturus Therapeutics, Ori, HighLife

(États-Unis/Biotech/Maladies infectieuses) - Sur la base d'un avis positif émis par l'Agence européenne des médicaments, la Commission européenne accorde la désignation de médicament orphelin...

Phaxiam Therapeutics, MMI, Panakès Partners, Andera Partners

(Lyon/Biotech/Antibiorésistance) - Phaxiam Therapeutics (PHXM), issue de la fusion d’Erytech et de Pherecydes pharma, notifie officiellement au Nasdaq Stock Market son intention de retirer...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×