jeudi 23 mai 2024

1072-20-05-2024

[ihc-hide-content ihc_mb_type="show" ihc_mb_who="4,5,6,7" ihc_mb_template="-1" ] [download id="207109"][/ihc-hide-content]
41,00 
0,00 €

Votre panier est vide.

Il était une fois … en immuno-oncologie

(BIOTECHFINANCES N°971 Lundi 17 janvier 2022) « The Wild West of Checkpoint Inhibitor Development » ou l’Ouest Sauvage du développement des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, voilà le titre d’une tribune du New England Journal of Medicine (NEJM). Elle n’est pas signée par un quelconque groupe d’activistes opposé à l’industrie pharmaceutique ou par des lobbyistes inquiets du prix des médicaments, mais bien par deux membres éminents du Centre d’Excellence en Oncologie de la FDA : Julia Beaver et Richard Pazdur. Cette structure issue du « 21st Century Cures Act » a pour but de faciliter le développement et l’examen clinique des produits oncologiques en réunissant des experts scientifiques dans tous les centres de produits de la FDA afin d’effectuer un examen accéléré des médicaments, des produits biologiques et des dispositifs.

Dans cet article, Beaver et Padzur, évoquent avec cette image de l’Ouest Sauvage, une sorte de zone frontière, de marchés par essence limitrophes, où les comportements loin d’être contrôlés seraient plutôt erratiques. Les auteurs évoquent, tout en la déplorant, la relative facilitée d’enregistrement « accélérée » de molécules (45 % des indications dans cette classe de PD(L)-1 ont emprunté la voie accélérée) ayant peu ou prou le même mécanisme avec des essais cliniques à bras unique, au motif que les essais traditionnels (randomisés, aveugles, contre placebo ou standard de traitement) ne donnent pas de bons résultats en immuno-oncologie. Le biais semble encore plus grave si l’on considère que les 7 anti-PD-1/PD-L1 enregistrés auprès de la FDA n’ont pas été comparés entre eux, afin de graduer leur efficacité. D’ailleurs, les composés actuellement en développement ne devraient pas l’être non plus. Une attitude qui ouvre la porte à une concurrence féroce sur les indications puisque pas moins de 85 indications en cancérologie sont suivies dans plus de 2 000 essais cliniques.

Entente sur les prix ?

Mais il est un lieu où la férocité des industriels s’exprime moins, c’est au niveau des prix, puisque les nouveaux traitements se vendent à des prix identiques sinon supérieurs pour des améliorations thérapeutiques parfois marginales. Certaines personnes mal intentionnées pourraient y voir une sorte d’accord tacite livrant le marché de l’immuno-oncologie à quelques grands laboratoires avec pour maxime marketing « Vae Victis ! », (Malheur aux vaincus !) selon Brennus. Des possibilités de combinaison rendent parfois moins amère cette défaite annoncée. Toutefois, il semble que la FDA soit déjà en train de revoir plusieurs approbations « accélérées » en suspens à l’aune de ces interrogations puisque l’ODAC (Oncologic Drugs Advisory Committee) a repoussé sine die une dizaine de ces demandes pour des motifs allant d’une faible efficacité à des procédures d’enregistrement régulières et non plus accélérées.

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Les articles

Trois entrepreneurs, trois entreprises, trois approches thérapeutiques différentes, un seul objectif : vaincre l’AVC

BiotechFinances vous convie pour un webinaire exceptionnel qui réunira pour la première fois Gilles Avenard (CEO d’Acticor Biotech), Marc Dechamps (CEO de Bioxodes) et...

CANCER DU SEIN : EVEXTA BIO CHERCHE 35 M€ LA PHASE II DE SON FIRST-IN-CLASS

La biotech (ex-Diaccurate) a découvert un composé “exceptionnel” pour traiter le cancer du sein avancé, en particulier ceux avec des mutations de l’ESR1. Le...

L’essentiel de la semaine du 13 au 17 mai 2024

Monde  (États-Unis/Biotech/Diabète) - CinDome Pharma, boucle une extension de série B de 40 M$ qui porte le total du tour à 59 M$. Ces fonds supplémentaires proviennent...

MAY HEALTH PREND SON ENVOL POUR LUTTER CONTRE L’INFERTILITÉ

La FemTech, et plus particulièrement la fertilité, attire les investisseurs. May Health vient de lever avec succès une série B de 25 millions de dollars...

Une fin de mandature très active

C’est probablement l’un des derniers actes essentiels de la mandature du Parlement : les eurodéputés, par une écrasante majorité en première lecture, ont adopté...

THERANEXUS PREND LE LEAD DE LA FILIÈRE FRANÇAISE DES OLIGONUCLÉOTIDES ANTISENS

La demande mondiale d'oligonucléotides devrait passer de 7 Mds$ en 2023 à 11,7 Mds$ à fin 2028 (1) ! Une excellente perspective pour Theranexus qui, fort de...

GENSIGHT DE RETOUR DANS LA LUMIÈRE ?

Appelée au secours de la biotech spécialisée dans le traitement des maladies rares de l’œil, sa nouvelle CEO, Laurence Rodriguez, tente de la redresser...

IMMUNOTHÉRAPIE : HEPHAISTOS-PHARMA SÉDUIT L’EUROPE

La biotech française, récipiendaire d'une subvention du conseil européen de l'innovation, accueille également des actionnaires belges à son capital.   Stimuler le système immunitaire inné... C'est...

MARRONNIER DE PRINTEMPS : LE CIR ENCORE ATTAQUÉ

Le 1er mai, Marylise Léon, secrétaire générale de la CFDT était invitée sur France Inter pour évoquer les défilés de la fête du Travail....

15h Biotech Express

XGEN Venture, Allez Health, Grey Wolf Therapeutics, Radar Therapeutics

(Italie/Healthtech/Fonds) - XGEN Venture lance son premier fonds, XGEN Venture Life Science Fund, avec 160 M€ de souscriptions et un objectif de clôture à...

Biogen, HI-Bio, Jeito Capital, SixPeaks Bio, OSE Immunotherapeutics, Boehringer Ingelheim, En Carta Diagnostics

(États-Unis/Biotech/Maladies auto-immunes) – Biogen veut mettre la main sur Human Immunology Biosciences (HI-Bio) pour 1,8 Md$ avec un montant initial de 1,15 Md$ et...

Pheon Therapeutics, Progentos Therapeutics, Sanofi, Formation Bio, OpenAI, Valneva, ADDF, Coya Therapeutics, NFL biosciences

(Royaume-Uni/Biotech/ADC) - Pheon Therapeutics boucle un tour B de 120 M$  dirigé par TCGX suivi de BVF Partners, Lightspeed, Perceptive Advisors et des historiques...

GC Biopharma, Novel Pharma

(Corée du sud/Biotech/Sanfilippo) - GC Biopharma et Novel Pharma décrochent une IND de la FDA pour « GC1130A », un traitement qu’elles développent conjointement...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×