2.8 C
Paris
dimanche 4 décembre 2022
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

LAG-3 relance la course aux ICPI

En mars 2011, la FDA autorisait Bristol Myers Squibb (BMS) à mettre sur le marché le premier inhibiteur de point contrôle immunitaire (IPCI), le Yervoy (ipilimumab) dans le mélanome, véritable révolution dans le traitement de ce cancer particulièrement difficile. 11 ans et 6 autres IPCI plus tard, nous sommes à l’aube d’une nouvelle évolution/révolution. En effet, BMS vient de rééditer son exploit en commercialisant en premier, une nouvelle classe d’inhibiteur immunitaire, un anticorps anti-LAG3, le relatlimab. Mais, l’approche de l’expérimenté BMS, qui est aujourd’hui à la tête de trois inhibiteurs de point de contrôle, touchant 3 molécules distinctes CTLA-4 avec Yervoy, PD-1 avec Opdivo et LAG-3 avec relatlimab, a été bien différente. En effet, le laboratoire a testé une combinaison en dose fixe, l’Opdualag, qui associe de l’Opdivo et le relatlimab, lors d’un essai clinique de phase 3 RELATIVITY-047, qui a montré que le combo doublait la survie sans progression (PFS) par rapport à l’Opdivo seul (10,1 mois vs 4,6 mois) et réduisait les risques de décès de 20% toujours en comparaison avec l’Opdivo. Il semble que le standard de soins soit actuellement dans une association Opdivo-Yervoy contre laquelle Opdualag est légèrement moins efficace tout en ayant une meilleure tolérance. Ainsi donc BMS, vient une nouvelle fois de rebattre les cartes en introduisant cette combinaison à dose fixe de deux IPCI dont un totalement novateur. Dans cette quête du cocktail le plus efficace ou de la meilleure association, la bataille fait rage au sein des acteurs de l’immuno-oncologie avec certains nouveaux venus : GSK et son Jemperli, 7e anti-PD-1/L1 ou Roche/Genentech et leur tiragolumab (anti-TIGIT) dont les efforts se sont en partie effondrés contre le cancer du poumon dans leur étude SKYSCRAPER-2. Comme nous l’évoquions plus haut la bataille est rude et les laboratoires présentant des alternatives nouvelles auront de plus grandes chances de tirer leur épingle du jeu. C’est une explication du fort intérêt que certains des acteurs les plus avancés comme BMS, Roche, ou encore Merck, avec une stratégie quelque peu différente, portent à ces nouvelles voies de la régulation immunitaire (LAG-3, TIGIT, INDO…). Une vraie opportunité qui s’offre aux biotechs les plus agiles capables d’exister sur les radars des pharma dans ce champ de recherche.

Les articles

Hypertension artérielle pulmonaire : Alsymo veut lever 4 à 5 M€

Créée début septembre, Alsymo ambitionne de proposer un nouvel actif pour un traitement transformant de l’HTAP, centré sur les mécanismes de remodelage vasculaire pulmonaire....

Radiothérapie Flash & Souveraineté sanitaire 

Il est rare que l’Edito Eco de France Inter évoque les avancées biomédicales ou encore les nouvelles thérapies. Aussi qu’elle ne fut pas notre...

Ibionext crée un « top-up fund » pour muscler ses start-ups

Le fonds d’investissement français Ibionext, cofondateur des 6 sociétés de santé dans lesquelles il est impliqué, annonce la création de ce qu’il appelle un...

JEITO CONFIRME SA THÈSE AVEC NEOGENE VENDUE 320 M$ À ASTRAZENECA

La belle nouvelle est tombée en milieu de semaine pour les équipes de Rafaèle Tordjmann. AstraZeneca acquiert la néerlandaise Neogene pour un montant total...

Deeptech : Biomemory, 5 M€ pour des teraoctets à foison

C’est une pépite dans le stockage de données dans l’ADN. La deeptech francilienne Biomemory créée voici un peu plus d’un an vient d’annoncer cette...

Sensome parée pour les premières ventes

Déjà 30 patients recrutés dans son essai clinique dont le démarrage a eu lieu en plein covid en Australie qui doit en inclure 100...

L’essentiel de la semaine du 28 novembre au 2 décembre 2022

Monde           L’Américaine iECURE boucle un tour A-1 de 65 M$ codirigé par Novo Holdings et LYFE Capital avec une participation importante des historiques Versant Ventures...

MEDSENIC, BIOSENIC : L’ESSENTIEL, C’EST LE PATIENT

Le reverse merger opéré entre Medsenic et Bone Therapeutics qui devient BioSenic consolide le déploiement d’une phase 2 « ALLOB » dans le traitement...

On refait l’actu des Healthtechs avec Sabine Dandiguian – Épisode 2

Soyez prêts à partager une vision inspirante de l’actualité en santé et à explorer la planète healthtech à travers le regard particulier d’une investisseuse...

15h Biotech Express

Sparing Vision, MedinCell

Sparing Vision avance. Ce  spécialiste de la thérapie génique en ophtalmologie a obtenu l’autorisation de conduire son premier essai clinique avec SPVN06, aux Etats-Unis....

AC Immune, Janssen pharmaceuticals, Sensome, Sensorion, iEcure

Un pas de plus contre alzheimer. La biotech suisse AC Immune (ACIU) et Janssen Pharmaceuticals s'entendent sur la sélection pour un développement ultérieur du...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page