dimanche 16 juin 2024

1076-17-06-2024

[ihc-hide-content ihc_mb_type="show" ihc_mb_who="4,5,6,7" ihc_mb_template="-1" ][download id="207370"] [/ihc-hide-content]
41,00 
20
1582,00 €

Sous-total : 1582,00 

Voir le panierCommander

MAY HEALTH PREND SON ENVOL POUR LUTTER CONTRE L’INFERTILITÉ

La FemTech, et plus particulièrement la fertilité, attire les investisseurs. May Health vient de lever avec succès une série B de 25 millions de dollars (23 M€). Une augmentation de capital qui porte à 35 M$ les fonds levés depuis la création de l’entreprise en 2017 à Paris (sous le nom d’AblaCare). Bpifrance et Trill Impact ont co-mené ce tour de table, avec la participation de l’investisseur historique Sofinnova Partners, ainsi que Avestria Ventures et Kidron Capital Assets LP.

Améliorer la fertilité, en chute libre dans la plupart des pays industrialisés, est un enjeu de santé majeur. C’est pourquoi May Health se consacre à aider les femmes atteintes du trouble endocrinien, à savoir le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) dont les ovaires secrètent trop d’androgènes et particulièrement de testostérone, source d’infertilité. Les 25 M$ récoltés vont l’aider à atteindre son objectif : finaliser la validation clinique de son dispositif médical (DM) Ovarian Rebalancing™ pour pouvoir le mettre sur le marché.

Un marché mondial important

Le succès de May Health, qui a un pied de part et d’autre de l’Atlantique, l’un à Paris où se trouve son siège, l’autre à Menlo Park en Californie, attire les investisseurs. Pour sa PDG américaine Anne Morrissey, qui a mené toute sa carrière dans le DM et notamment dans la santé de la femme, « investir dans May Health donne l’opportunité d’accéder à un large marché. » La pathologie SOPK affecte, il est vrai, une femme sur 10 dans le monde. C’est une affection endocrinienne grave et chronique résultant d’un déséquilibre hormonal pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement. Elle est ainsi la principale cause de stérilité féminine.

En outre, « la technologie que nous développons est relativement simple et son mécanisme d’action efficace » avance-t-elle. La procédure, effectuée en ambulatoire en une seule séance, permet d’induire l’ovulation via un traitement ciblé du tissu ovarien à l’aide d’une ablation par radiofréquence. Autre attrait et non des moindres : May Health n’a aucun concurrent.

Un essai pivot débute aux Etats-Unis

Les fonds récoltés vont permettre à la FemTech de financer son essai pivot REBALANCE aux Etats-Unis dont le recrutement des 195 patientes débute cette semaine et d’obtenir le marquage CE ainsi que de lancer le dispositif sur le marché européen à l’horizon 2025 et américain en 2027. « Nous nous appuyons déjà sur les excellents résultats d’une étude de faisabilité menée auprès de 32 patients en Europe. D’un point de vue clinique, le risque s’avère donc limité. En Europe, nous avons déjà soumis notre dossier d’enregistrement pour un marquage CE », précise Anne Morrissey. « Les résultats de notre essai pivot REBALANCE, indispensable pour obtenir l’enregistrement de notre Ovarian Rebalancing aux Etats-Unis, sont attendus au deuxième trimestre 2025. Parallèlement, May Health travaillera avec les autorités de santé pour obtenir le remboursement de son dispositif », décrit la PDG. À plus longue échéance, Anne Morrissey ambitionne d’améliorer encore la santé des femmes, un domaine dans lequel de nombreux besoins sont encore insatisfaits. En s’attaquant directement à la cause du SOPK, May Health a le potentiel non seulement résoudre les problèmes d’infertilité, mais aussi de traiter l’ensemble des désordres causés par cette maladie métabolique, et, pourquoi pas à terme, devenir un leader mondial dans le domaine de la santé des femmes.

            Christine Colmont

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Les articles

FOREPONT CAPITAL VEUT AIDER LES BIOTECHS ET MEDTECHS FRANÇAISES À TRAVERSER L’ATLANTIQUE

Créé aux États-Unis par Éric Attias en 2017, le fonds compte 13 entreprises en portefeuille et entend ouvrir un nouveau véhicule d'investissement l'an prochain.   Avec...

RÉVOLUTIONNER LA PRISE EN CHARGE DE L’ARTHROSE

Au-delà des traitements actuels, plusieurs start-ups françaises développent aujourd’hui des thérapies prometteuses pour l’arthrose aussi bien pour la santé humaine que vétérinaire. À terme,...

ADCYTHERIX RÉUNIT 30 M€ DES SON AMORÇAGE

Cette biotech marseillaise est fondée par l'équipe qui a développé et vendu Emergence Therapeutics à Eli Lilly pour plus de 400 M€ en fin d'année...

DEUXIEME MOUTURE FESTIVE POUR ELTIF-2

La Commission Européenne (CE) semble avoir enfin pris la mesure du retard accumulé dans le financement des entreprises innovantes, mais aussi dans celui de...

L’essentiel de la semaine du 10 au 14 juin 2024

Monde  (États-Unis/Biotech/Immunologie) - Santa Ana Bio décroche un financement combiné de 168 M$ pour ses séries A et B. L'investisseur fondateur Versant Ventures mène le tour...

L’essentiel de la semaine du 3 au 7 juin 2024

Monde           (États-Unis/Medtech/IA) - Becton, Dickinson and Company (BDX), et Edwards Lifesciences (EW) ont conclu un accord définitif selon lequel BD acquerra le groupe de...

IL FAUT SAUVER LE SOLDAT METEX

Cette affaire a fait l’adhésion par-delà les clivages. En effet, le ban et l’arrière-ban de la classe politique de la droite à la gauche...

ADVANCED BIODESIGN EN PHASE DE SÉDUIRE DES FONDS OU UN INDUSTRIEL

Advanced BioDesign franchit un cap avec des données prometteuses sur ABD-3001, dans la leucémie aigüe myéloïde. Pour poursuivre ses essais cliniques sur ses inhibiteurs...

HIGHLIFE : 10 MDS$ À PORTÉE DE MAIN

Un tour C à 50 M€ d’ici la fin de cette année ! C’est l’objectif révisé à la hausse pour la levée de fonds de Highlife...

15h Biotech Express

Santa Ana Bio, Foresite Capital, Avava

(États-Unis/Biotech/Immunologie) - Santa Ana Bio décroche un financement combiné de 168 M$ pour ses séries A et B. L'investisseur fondateur Versant Ventures mène le...

Phaxiam Therapeutics, Alzheon, Alida Biosciences, LEEM

(Lyon/Biotech/Infections ostéoarticulaires) - Phaxiam Therapeutics lance une augmentation de capital de 10 M€, extensible à 11,5 M€ pour soutenir son expansion et ses essais...

Adcytherix, Orphelia Pharma, Genfit, Ipsen

(Marseille/Biotech/ADC) - Adcytherix boucle un amorçage de 30 M€ dirigé par Pontifax suivi de Pureos Bioventures, RA Capital Management, Dawn Biopharma et des dirigeants...

4Moving Biotech

(Lille/Biotech/Arthrose) - L’essai clinique Lasare de phase I de 4Moving Biotech chez les patients atteints d'arthrose du genou a atteint son objectif principal, confirmant...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×