3.1 C
Paris
dimanche 3 décembre 2023
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

Medhi Berrada, Président d’Agronutis

(BiotechFinances n°959 lundi 4 oct 2021) Né au Maroc et arrivé en France à 18 ans, notre francophone de la semaine affiche un beau parcours professionnel. Après 7 ans passés chez Rothschild à traiter les fusions-acquisitions et 10 ans à la direction du groupe de biscuiterie Poult, Mehdi Berrada relève aujourd’hui le défi de l’alimentation innovante et durable. Il préside Agronutris, une biotech spécialisée dans la transformation d’insectes en protéines, au côté du dirigeant fondateur Cédric Auriol. Les deux hommes se sont connus il y a plusieurs années dans le cadre du programme d’aide aux start-up du groupe Poult. Convaincu du potentiel de l’activité Mehdi Berrada a ensuite investi en direct dans le capital, jusqu’à co-diriger l’entreprise. « Avec Cédric nous partageons les mêmes valeurs, les mêmes objectifs », indique Mehdi Berrada. Agronutris est restée discrète jusqu’ici, avançant à son rythme et se finançant avec de la lovemoney et des business angels. Créée en 2012, l’entreprise avait d’abord axé sa stratégie sur le BtoC et l’alimentation humaine avec la transformation du ver de farine (Tenebrio Molitor). En 2017, l’arrivée de Mehdi Berrada coïncide avec une réorientation BtoB sur le marché de l’alimentation animale. L’insecte aussi change : « à qualité de protéine égale, la mouche soldat noire (Hermetia Illucens) est plus performante » indique Mehdi Berrada. « A l’état de larves elle se nourrit d’un spectre d’aliments plus large ce qui rend l’approvisionnement plus compétitif, il lui faut ensuite 14 jours pour devenir adulte contre 12 semaines pour le tenebrio ce qui assure 26 cycles de production dans l’année », précise-t-il. Or la productivité « en terme d’espace m3 c’est là que réside le nerf de la guerre » reconnaît, Mehdi Berrada. D’ailleurs les 100 M€ que vient d’obtenir Agronutris (moitié en fonds propres, moitié en prêts et subventions) vont justement financer la construction d’usines d’élevage. La première sera basée dans les Ardennes et effective dès 2022, la seconde de plus grande envergure se situera dans la moitié nord du pays. A horizon 2029, l’entreprise espère ainsi compter 9 sites de production. Ces investissements de déploiement retardent l’atteinte de l’équilibre financier, mais les dirigeants et les autres actionnaires ont peu de doute sur le succès final. Parmi eux, la trentaine de colllaborateurs d’Agronutris détiennent ensemble 3% du capital grâce à une distribution d’actions gratuites chaque année.

 

Les articles

EPIGENE LABS : UN FUTUR CHAMPION EN ONCOLOGIE DE PRÉCISION ?

Quel parcours depuis 2019 et sa sélection en France parmi les neuf start-ups lauréates de la deuxième saison de ReAliZe, programme d’open innovation lancé...

Angany vise un tour A significatif pour développer ses biologiques de nouvelle génération

Fort de résultats précliniques encourageants sur son vaccin contre l’allergie aux chats, Angany prépare une levée de fonds de « plusieurs dizaines de millions d’euros »...

IA : les enjeux de l’accélération

De la découverte de médicaments à la médecine prédictive, en passant par l’optimisation de la prise en charge des patients, l’IA promet des progrès...

BPIFRANCE À LA CROISÉE DES CHEMINS

L’affaire secoue mais surtout divise le landerneau du private equity tricolore car elle reflète deux visions différentes du capitalisme d'État. Pour les uns, Bpifrance...

L’essentiel de la semaine du 27 novembre au 4 décembre 2023

Monde  (Etats-Unis/Biotech/Troubles dépressifs) - Arrivo BioVentures boucle une série B de 45,25 M$ qui porte le total levé depuis sa création à 100 M$. Orlando...

HEALTHTECHS : L’ACCÉLÉRATEUR SANTÉ VISE LE HAUT DU PODIUM EUROPÉEN

L’Etat, Bpifrance et la filière industries et technologies de Santé viennent de lancer la seconde promotion de l’Accélérateur Industries et Technologies de Santé. 21...

HIC : Bioxodes pousse son first in class

La biotech belge créée en 2013 mobilise investisseurs publics et privés. Elle vient de recruter son premier patient de phase IIa. Et 12 millions...

Oncovita dope le virus vaccinal de la rougeole contre les tumeurs solides

Oncovita sort de son mode furtif avec 8 M€ de financements. Cette biotech francilienne cible les tumeurs solides avec MVdeltaC, un candidat vaccin immuno-thérapeutique utilisant...

Les success entrepreneurs et investisseurs font le printemps des healthtechs

Les entrepreneurs à succès dans le domaine de la santé mués en investisseurs montent en puissance. De plus en plus nombreux, directement ou à...

15h Biotech Express

France Biotech, Femtech France, Ilife, Imcheck, BioMapFrance 2024

(Paris/Femtech/Task force) - France Biotech et Femtech France, créent une task force, dédiée à la fertilité pour fédérer et favoriser l’émergence d’une filière d’excellence...

Orphelia Pharma, Jeito Capital, Arrivo Bioventures, Fédération Française d’Allergologie, Ilife, Imcheck, BioMapFrance 2024

(Paris/Biotech/Neuroblastome) – Après son brevet européen obtenu en 2021, Orphelia Pharma décroche un brevet américain pour Kizfizo suspension pédiatrique buvable de témozolomide prête à...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page