jeudi 25 avril 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

SeaBeLife veut débloquer 8,6M€ pour bloquer la nécrose cellulaire

La jeune biotech bretonne SeaBeLife compte creuser l’écart en développant des candidats médicaments destinés à bloquer la nécrose cellulaire dans les pathologies aiguës du foie et du rein et au-delà pour les maladies neurodégénératives et oculaires. Elle a déjà levé 2,5 M€ en capital et aides financières depuis sa création en 2019 et elle vient de collecter 1,37 M€ dans le cadre du plan deeptech auprès de Bpifrance, dont 959 K€ en avances récupérables et 411 K€ en subventions. Le montant total sera libéré en trois étapes. Le premier tiers a été délivré à la signature de la transaction. Une seconde tranche sera versée fin 2022 mais elle est conditionnée à des milestones techniques et à une levée de fonds d’un minimum de 3M€ pour l’entreprise. Et enfin, le dernier versement sera effectué en fin de programme prévu en mai 2024. « Nous sommes déjà en piste pour une levée de fonds de 8,6 M€ qui viendra s’ajouter au financement de Bpifrance, » nous a confié Morgane Rousselot, Pdg de SeaBelife. « Nous allons rentrer dans nos premières discussions avec des venture capitalistes ou des fonds corporate qui financent de la préclinique règlementaire et des phases cliniques 1. »

L’intoxication au paracétamol en ligne de mire

SeaBeLife dispose d’un portefeuille de plus de 50 molécules pertinentes et actives biologiquement ayant la spécificité unique d’inhiber deux formes de mort cellulaire régulées activées dans des conditions pathologiques (necroptose et ferroptose). Cette approche polypharmacologique est un vrai critère de différenciation par rapport à nombre de ses compétiteurs. L’entreprise dans sa quête de financements a toutefois choisi de se concentrer sur des pathologies aiguës du foie dans lesquelles elle a généré ses meilleures preuves d’efficacité. « Nous ciblons l’hepatotoxicité d’origine médicamenteuse et à titre principal sur l’intoxication au paracétamol, » nous a indiqué Morgane Rousselot. « A ce stade, nous avons sélectionné une molécule lead et nous devrions pouvoir démarrer les études de toxicité et de safety précliniques d’ici cet été. Ce qui nous laisse envisager, si tout se passe bien, le démarrage d’un essai clinique de phase I fin 2023, début 2024. » Le chemin est tracé et la pathologie ciblée étant classée maladie orpheline devrait permettre à l’entreprise de gagner en rapidité et en facilité d’exécution pour certaines étapes règlementaires. « Notre volonté est d’élargir après coup le recrutement des patients sur tous les types d’hépatotoxicité dans lesquelles nous aurons un mécanisme d’action de type necroptose ou ferroptose, » souligne Morgane Rousselot. Reste à trouver les investisseurs qui viendront rejoindre les business angels de la première heure (1). De quoi faire avancer le candidat phare mais aussi les autres pistes de SeaBelife qui a déjà priorisé la DMLA sèche comme seconde indication ciblée dans son pipeline avant les pathologies aiguës du rein et du cerveau.

(1). Breiz angels, Angels santé, BADGE, Welike, Ava capital.

Photo cover : Morgane Rousselot ©David-LevronBrest-metropole.

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Les articles

Conforter le leadership de la healthtech française

Trois investisseurs, trois approches de financement, un seul objectif : conforter le leadership de la healthtech française Le mardi 23 avril à 17H, BiotechFinances vous...

CARANX : LA ROBOLUTION DE TAVI !

C’est un véritable bond en avant pour la procédure TAVI ! La révolution initiale a été introduite en 2002 par le Pr André Cribier, célébré...

L’essentiel de la semaine du 15 au 19 avril 2024

Monde  (États-Unis – Europe/Biotech/LMA) - L'Agence européenne des médicaments a accordé la désignation de médicament orphelin à l'Annamycine pour le traitement de la LMA. Ce...

IA EXPLICABLE (XIA) : GROS COUP D’ACCÉLÉRATEUR POUR ARIANA PHARMA EN 2024

La biotech française développe une technologie basée sur l’IA dite “explicable” qui intègre les protocoles d’essais cliniques, et qui est la seule au monde...

TRANSGENE REBONDIT GRÂCE À SON VACCIN PERSONNALISÉ DOPÉ À L’IA

La pionnière alsacienne se projette avec ambition après l’annonce des résultats encourageants de son immunothérapie personnalisée contre les cancers de la tête et du...

« IL FAUT CRÉER DES CLUSTERS TRANSFRONTALIERS ENTRE LA FRANCE ET L’ALLEMAGNE POUR FAIRE ÉMERGER DES GÉANTS EUROPÉENS »

Le Centre de Politique européenne prône la création de grands clusters régionaux, voire supra-nationaux, afin de rattraper le retard européen par rapport aux Etats-Unis...

Si proches et pourtant si dissemblables

Il y a un peu plus de 25 ans, l’Europe se targuait d’une stratégie ambitieuse en sciences du vivant et n'hésitait pas à susciter l’émergence...

MEDICXI MISE 40 M$ SUR D3 BIO DANS SA COURSE CONTRE KRAS G12C

250 M$ levés depuis sa création en 2021 dont 60 M$ dans le tour A bouclé cette semaine. Décidément l’équipe de la biotech chinoise D3...

SENSORION LÈVE 15 M€ DE PLUS ET ÉTEND SA VISIBILITÉ JUSQU’À FIN 2025

La biotech montpelliéraine, pionnière dans les thérapies géniques ciblant les troubles de l’audition a reçu, en l’espace de 9 mois, quelque 100 M€ de...

15h Biotech Express

Neurocare group, TVM Capital Healthcare, Apmonia Therapeutics

(Allemagne/Biotech/Thérapie numérique) - Neurocare group décroche un financement de 16M€ auprès de TVM Capital Healthcare qui servira à renforcer ses plans de croissance internationale...

Brise Pharmaceuticals, CN Bio, Theranexus, Ochre Bio, Red Arrow Therapeutics, Vertex Pharmaceuticals, Treefrog, TME Pharma

(Chine/Biotech/Analgésiques) - Brise Pharmaceuticals finalise une pré-série A d’environ 20 M$ dirigée par Shunxi Fund et Sherpa Healthcare suivis de Cnfuel Capital, Vinner Therapeutics...

Ipsen, Smart Reporting, Snipr Biome

(Paris/Biopharma/Neurologie) - Ipsen (IPN) signe un accord de collaboration mondial avec l’Américaine Skyhawk pour découvrir et développer de nouvelles petites molécules capables de moduler...

Commission européenne, Enterome, Oncodesign Precision Medicine, Neurenati Therapeutique

(Bruxelles/Commission européenne/GPL) - Remous autour des révisions de la législation pharmaceutique générale (GPL) préconisées par la Commission européenne pour renforcer l'approvisionnement en médicaments et...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×