5.2 C
Paris
dimanche 25 février 2024
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

Tridek-One : avanti !

(BiotechFinances n°998 19 09 2022) C’est le moment ou jamais ! En début de semaine, Whitelab annonçait avoir collecté 10 M€, suivie les jours d’après par SparingVision avec un tour B de 75 M€ et aussi de Tricares avec 47 M€ levés. Dans ce tourbillon de financements, Tridek-One vient de faire valoir son premier tour post amorçage à hauteur de 16 M€. La start-up issue de l’INSERM avait déjà collecté 3 M€ mi-2019 auprès de AdBio partners (advent France Biotechnology à l’époque) et d’Advent Life Sciences. Pour ce nouveau round, elle a été soutenue par le fonds suisse Pureos Bioventures qui prend le lead et les nouveaux entrants Bpifrance (Innobio 2), le Belge Bioqube Ventures. Les deux investisseurs historiques AdBio et Advent ont également suivi. Au passage, l’entreprise muscle son équipe avec une nouvelle CEO, Laurence de Schoulepnikoff et un président Erik van den Berg. Tridek-One s’attaque à un Anapurna : la recherche et le développement d’agonistes du CD31 afin de restaurer l’équilibre immunitaire. Les fonds levés doivent permettre d’identifier des candidats médicaments à développer et de mener les études précliniques règlementaires et de structurer la société. « L’argent levé ne nous permet pas de conduire une phase I mais de tout préparer, pour être prêts à la lancer, » nous a confié Laurence de Schoulepnikoff.

12 mois cruciaux

Dans l’immédiat, l’entreprise va donc se concentrer sur la caractérisation de son lead candidat. « Le screening de CD31 est connu pour être complexe mais désormais, nous avons les moyens pour engager et aussi consolider notre équipe, ajoute Laurence de Schoulepnikoff. Un ingénieur anticorps est déjà dans le « pipe », le Chief Scientist offcer devrait suivre. La biotech co-fondée initialement par deux scientifiques de premier plan, Giuseppina Caligiuri et Antonino Nicoletti va également s’entourer d’advisors experts pour avancer vite et efficacement. Au cours de la levée de fonds, les investisseurs ont amplement exploré et questionné sur la complexité de CD31 mais ils ont été finalement convaincus. En perspective, ils avaient sans doute tous à l’esprit également le deal estival de Gilead et Mirobio. La big pharma s’est, en effet, offert cash et pour 405 M$ la biotech britannique, sa plateforme et l’ensemble du portefeuille d’agonistes des récepteurs inhibiteurs immunitaires. « Nous sommes dans le même type de mode d’action, » souligne Laurence de Schoulepnikoff. « Nous allons moduler l’activation de la réponse immunitaire sans être immunosuppressif. » Les douze prochains mois seront cruciaux et le prochain rendez-vous est dans deux ans.

Articles de la même catégorie

Aduhelm : Biogen jette l’éponge

La nouvelle, nous a tous un peu surpris. Biogen a décidé d’arrêter non seulement la production et donc la commercialisation de l’Aduhelm, mais aussi...

OXURION RENAÎT DE SES CENDRES

Atlas Special Opportunities et le nouveau CEO d’Oxurion Pascal Ghoson (officiellement en poste depuis début 2024) ont mis en œuvre un plan stratégique pour...

ALZHEIMER ET COMMOTIONS : REGENLIFE EST EN TRAIN DE LEVER 5 À 6 M€

La medtech montpelliéraine qui développe des dispositifs médicaux utilisant la stimulation tri-photonique pour moduler l’inflammation cérébrale, responsable de troubles cognitifs allant de l’Alzheimer à...

SERENDIP DE LA VIGNE AU VACCIN ANTITUMORAL

La biotech strasbourgeoise créée mi-2023 valorise un système de délivrance, une particule pseudo-virale (VLP) non infectieuse dérivée d’un virus de la vigne. Par modification...

Communiqué Nosopharm

Nosopharm est une entreprise de biotechnologie créée en 2009. Nosopharm a découvert la nouvelle classe antibiotique des Odilorhabines par l’exploitation innovante d’une biodiversité microbienne sous...

BIOLOGIA MAXIMA POUR BIOPTIMUS !

« Il ne serait guère étonnant qu’en 2024, Bioptimus nous annonce d’énormes avancées et un nouveau tour conséquent. » D’emblée, Simon Turner, Partner chez Sofinnova partners,...

ALYS : le Starlink de l’immuno-dermatologie entre en orbite

Comment ne pas faire le rapprochement ? Alys dont le lancement a été annoncé cette semaine et qui bénéficie d’un financement de 100 M$, abondé dans...

Stromacare reprend force et vigueur avec son nouveau Pdg

Six mois après le décès brutal du président co-fondateur de StromaCare, Georges Rawadi a été nommé pour le remplacer et emmener l’anticorps monoclonal first-in-class...

“L’accès rapide des patients aux nouveaux médicaments ne se fait pas en ralentissant l’innovation”

Les propositions de révision de la législation pharmaceutique de l’UE continuent de faire craindre un recul des financements et de l’innovation dans le secteur...

15h Biotech Express

Arcturus Therapeutics, Ori, HighLife

(États-Unis/Biotech/Maladies infectieuses) - Sur la base d'un avis positif émis par l'Agence européenne des médicaments, la Commission européenne accorde la désignation de médicament orphelin...

Phaxiam Therapeutics, MMI, Panakès Partners, Andera Partners

(Lyon/Biotech/Antibiorésistance) - Phaxiam Therapeutics (PHXM), issue de la fusion d’Erytech et de Pherecydes pharma, notifie officiellement au Nasdaq Stock Market son intention de retirer...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×