jeudi 23 mai 2024

1072-20-05-2024

[ihc-hide-content ihc_mb_type="show" ihc_mb_who="4,5,6,7" ihc_mb_template="-1" ] [download id="207109"][/ihc-hide-content]
41,00 
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

UN BANQUIER CHEZ SANOFI

La nouvelle a surpris beaucoup de monde. Frédéric Oudéa arrive chez Sanofi. Mu par un vieux fond de modestie, il entre au conseil d’administration par la porte étroite du censorat, mais son avenir est tout tracé puisqu’à la prochaine AGE. Il deviendra administrateur avant d’emporter triomphalement la présidence non-exécutive du conseil. L’ancien patron de la Société Générale devient pharmacien. Cela a donc de quoi surprendre, mais l’homme est coutumier du fait puisqu’il avait pris le contre-pied des observateurs qui le voyaient tous poursuivre sa mission au sein de la grande banque. « Mais que diable vient-il faire dans cette galère ? ». Certes, le secteur est attrayant et bien plus défensif que les banques secouées par l’inflation galopante, mais tout de même, Monsieur Oudéa a encore tout à découvrir dans le domaine pharmaceutique. Un challenge qui ne fait pas peur à cet X-ENA passé par l’inspection des finances. En nous pardonnant cette métaphore sportive, il remplace poste pour poste, Serge Weinberg de Weinberg Capital Partners, lui aussi ancien élève de l’ENA qui a tenu les rênes du groupe pharmaceutique durant ces douze dernières années. Nous pourrions nous interroger sur la finalité de nommer à la tête d’un groupe pharmaceutique quelqu’un dont les mérites sont ailleurs. Nous pourrions tout aussi bien regarder ce que les concurrents de Sanofi font. Ainsi chez GSK, le chairman non-executive est Sir Jonathan Symonds qui a une carrière très financière mais en partie associée aux sciences du vivant et la pharmacie (Novartis, AstraZeneca, Rubius Therapeutics). De même chez Novartis, Joerg Reinhardt, président depuis 2013, peut être qualifié de vétéran du domaine de la santé. Christoph Franz, lui, a fait toute sa carrière dans l’aviation avant d’atterrir dans le laboratoire Roche. De son côté, Leif Johansson, non-Executive Chair of the Board d’AstraZeneca depuis 2012, n’avait jusqu’alors qu’un très lointain rapport à la pharmacie. Ainsi les parcours sont-ils multiples et nous espérons que l’arrivée de Frédéric Oudéa sera véritablement un apport de sang neuf à l’heure où Sanofi se trouve quelque peu déstabilisé dans la course mondiale. Le laboratoire français se trouve, en effet, véritablement à la croisée des chemins après une crise sanitaire qui lui a apporté des revenus (cf. Doliprane) mais a surtout été vécue comme un véritable traumatisme face à une innovation défaillante (vaccins, ARN). Et à propos de renouvellement, nous aurions apprécié que la branche française du groupe accueille beaucoup moins furtivement sa première présidente en la personne d’Audrey Derveloy…nos félicitations ! 

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Articles de la même catégorie

CANCER DU SEIN : EVEXTA BIO CHERCHE 35 M€ LA PHASE II DE SON FIRST-IN-CLASS

La biotech (ex-Diaccurate) a découvert un composé “exceptionnel” pour traiter le cancer du sein avancé, en particulier ceux avec des mutations de l’ESR1. Le...

THERANEXUS PREND LE LEAD DE LA FILIÈRE FRANÇAISE DES OLIGONUCLÉOTIDES ANTISENS

La demande mondiale d'oligonucléotides devrait passer de 7 Mds$ en 2023 à 11,7 Mds$ à fin 2028 (1) ! Une excellente perspective pour Theranexus qui, fort de...

GENSIGHT DE RETOUR DANS LA LUMIÈRE ?

Appelée au secours de la biotech spécialisée dans le traitement des maladies rares de l’œil, sa nouvelle CEO, Laurence Rodriguez, tente de la redresser...

IMMUNOTHÉRAPIE : HEPHAISTOS-PHARMA SÉDUIT L’EUROPE

La biotech française, récipiendaire d'une subvention du conseil européen de l'innovation, accueille également des actionnaires belges à son capital.   Stimuler le système immunitaire inné... C'est...

DIABÈTE : BOYDSENSE LÈVE 7 M€ ET ÉTEND SA VISIBILITÉ À MI-2025

La medtech toulousaine développe un dispositif médical qui permettra aux diabétiques de mesurer leur glycémie en soufflant quelques secondes dans un boîtier. Elle vise...

IPSEN VISE LE PODIUM DANS LES “NICHE BUSTERS”

Depuis trois ans, le groupe IPSEN déploie sa nouvelle stratégie en vue de constituer un solide portefeuille de « niche busters » à l’orée des...

APMONIA THERAPEUTICS OBTIENT LE PLUS GROS FINANCEMENT DU CONCOURS I-NOV

La deeptech rémoise, qui développe une plateforme de drug discovery ciblant la matrice extracellulaire en oncologie, vient d’obtenir 2,7 M€ de financements dans le...

SERVIER EN LOBBYISTE ?

La probable vente de Biogaran, filiale de Servier, crée bien plus de remous que le management du laboratoire ne le pensait. En effet, si...

LES MALADIES RARES : UN 4ème PILIER STRATEGIQUE POUR AMGEN

Suite à l’intégration de la biotech irlandaise Horizon Therapeutics en octobre 2023, Amgen investit un nouveau champ thérapeutique : celui des maladies rares. Amgen a...

15h Biotech Express

XGEN Venture, Allez Health, Grey Wolf Therapeutics, Radar Therapeutics

(Italie/Healthtech/Fonds) - XGEN Venture lance son premier fonds, XGEN Venture Life Science Fund, avec 160 M€ de souscriptions et un objectif de clôture à...

Biogen, HI-Bio, Jeito Capital, SixPeaks Bio, OSE Immunotherapeutics, Boehringer Ingelheim, En Carta Diagnostics

(États-Unis/Biotech/Maladies auto-immunes) – Biogen veut mettre la main sur Human Immunology Biosciences (HI-Bio) pour 1,8 Md$ avec un montant initial de 1,15 Md$ et...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×