3 C
Paris
dimanche 4 décembre 2022
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

XENOTHERA PERSISTE ET SIGNE

(BIOTECHFINANCES N°974 Lundi 7 février 2022) Lorsque l’on évoque les thérapies contre le SARS-CoV-2, il semble que le sort s’acharne sur les biotech françaises. En effet, on ne compte plus les désillusions. Dernière en date, Xenothera vient d’essuyer un refus de la part de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité des Médicaments) pour une demande de commercialisation accélérée du XAV-19, son traitement à base d’anticorps polyclonaux. Pour l’agence, les données actuelles ne sont pas suffisantes pour justifier cette décision. D’ailleurs, elle stipule dans son compte rendu : « …l’ANSM ne peut attester à ce jour d’une forte présomption d’efficacité et de sécurité du médicament XAV-19 150mg (5mg/ml) » dans l’indication thérapeutique « XAV- 19 est indiqué dans le traitement des atteintes pulmonaires modérées due à la COVID- 19 chez des patients adultes hospitalisés, ayant un score NEWS < 5, nécessitant une oxygénothérapie à bas débit ne dépassant pas 4L/min en l’état des données disponibles ». Si les résultats de l’essai de phase 2b POLYCOR ne permettent encore pas de conclure sur l’efficacité du traitement, l’étude pivot de phase 2/3 EUROXAV en cours devrait tout de même alimenter les réflexions du régulateur. D’ailleurs dans les attendus, le régulateur semble en admettre l’augure : « La poursuite de ce développement semble d’autant plus pertinent que les résultats préliminaires concernant l’efficacité in vitro de XAV-19 vis à vis du variant Omicron ne semble pas mettre en évidence de diminution d’efficacité comme cela peut être le cas pour d’autres médicaments disponibles actuellement. Il faudra porter une attention particulière sur la définition de la population cible dans le cadre de développements futurs ». Ainsi donc l’agence ne ferme-t-elle pas la porte aux résultats à venir en soulignant notamment l’intérêt des anticorps polyclonaux dans certains phénomènes de résistance ou d’échappement des thérapies monoclonales. Par ailleurs, le régulateur souligne l’importance du choix de la population cible ainsi que de l’indication. Cerise sur le gâteau, les données de sécurité montrent que le XAV-19 génère moins d’effets indésirables que le placebo. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Nous en voulons pour preuve le Paxlovid™ de Pfizer, aux nombreux effets indésirables et iatrogènes (combinaisons médicamenteuses), que l’HAS vient d’autoriser à la commercialisation. Sans chercher à comparer des situations totalement différentes, Xenothera cumule donc un certain nombre d’inconvénients : innovation radicale (anticorps polyclonaux vs combinaison de molécules antirétrovirales connues), biotech (limite au recrutement de patients, indication peut-être mieux cernée, financement plus ardu, accès plus difficile aux instances). Toutefois, Xenothera, qui attend la fin d’EUROXAV avant une possible resoumission de son dossier devra se battre encore plus pour atteindre son objectif, que nous espérons proche.

Les articles

Hypertension artérielle pulmonaire : Alsymo veut lever 4 à 5 M€

Créée début septembre, Alsymo ambitionne de proposer un nouvel actif pour un traitement transformant de l’HTAP, centré sur les mécanismes de remodelage vasculaire pulmonaire....

Radiothérapie Flash & Souveraineté sanitaire 

Il est rare que l’Edito Eco de France Inter évoque les avancées biomédicales ou encore les nouvelles thérapies. Aussi qu’elle ne fut pas notre...

Ibionext crée un « top-up fund » pour muscler ses start-ups

Le fonds d’investissement français Ibionext, cofondateur des 6 sociétés de santé dans lesquelles il est impliqué, annonce la création de ce qu’il appelle un...

JEITO CONFIRME SA THÈSE AVEC NEOGENE VENDUE 320 M$ À ASTRAZENECA

La belle nouvelle est tombée en milieu de semaine pour les équipes de Rafaèle Tordjmann. AstraZeneca acquiert la néerlandaise Neogene pour un montant total...

Deeptech : Biomemory, 5 M€ pour des teraoctets à foison

C’est une pépite dans le stockage de données dans l’ADN. La deeptech francilienne Biomemory créée voici un peu plus d’un an vient d’annoncer cette...

Sensome parée pour les premières ventes

Déjà 30 patients recrutés dans son essai clinique dont le démarrage a eu lieu en plein covid en Australie qui doit en inclure 100...

L’essentiel de la semaine du 28 novembre au 2 décembre 2022

Monde           L’Américaine iECURE boucle un tour A-1 de 65 M$ codirigé par Novo Holdings et LYFE Capital avec une participation importante des historiques Versant Ventures...

MEDSENIC, BIOSENIC : L’ESSENTIEL, C’EST LE PATIENT

Le reverse merger opéré entre Medsenic et Bone Therapeutics qui devient BioSenic consolide le déploiement d’une phase 2 « ALLOB » dans le traitement...

On refait l’actu des Healthtechs avec Sabine Dandiguian – Épisode 2

Soyez prêts à partager une vision inspirante de l’actualité en santé et à explorer la planète healthtech à travers le regard particulier d’une investisseuse...

15h Biotech Express

Sparing Vision, MedinCell

Sparing Vision avance. Ce  spécialiste de la thérapie génique en ophtalmologie a obtenu l’autorisation de conduire son premier essai clinique avec SPVN06, aux Etats-Unis....

AC Immune, Janssen pharmaceuticals, Sensome, Sensorion, iEcure

Un pas de plus contre alzheimer. La biotech suisse AC Immune (ACIU) et Janssen Pharmaceuticals s'entendent sur la sélection pour un développement ultérieur du...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page