mercredi 17 juillet 2024
spot_img

1079-15-07-2024

[ihc-hide-content ihc_mb_type="show" ihc_mb_who="4,5,6,7" ihc_mb_template="-1" ][download id="207547"][/ihc-hide-content]
41,00 
0,00 €

Votre panier est vide.

- Publicité -spot_img

DYSFONCTION ÉRECTILE : KRANUS HEALTH BOUCLE UNE SÉRIE A DE 18,5 M€

L’augmentation de capital menée par les fonds parisiens Cap Horn et Future Positive Capital va permettre à la medtech allemande de déployer en France son dispositif médical numérique thérapeutique déjà remboursé en Allemagne.

Cette fois-ci, c’est la bonne. Après avoir levé 6,5 M€ en 2022, puis 7 M€ en octobre 2023, la medtech allemande Kranus Health annonce avoir opéré une nouvelle augmentation de capital de 4,5 M€, portant ainsi la totalité de sa série A à 18,5 M€. Ce dernier tour de table a été mené par les fonds d’investissement parisiens Cap Horn et Future Positive Capital, tous deux spécialisés dans le domaine de la santé numérique et des dispositifs médicaux. Ces fonds d’envergure internationale rejoignent les soutiens historiques de l’entreprise, à savoir le fonds français Karista puis HTGF, Swiss Health Ventures et des business angels de renom dans le secteur.

Avec ces nouveaux financements, Kranus cherche à accélérer le déploiement en Europe – à commencer par la France -, de son premier dispositif médical numérique thérapeutique, baptisé Kranus Edera. Il est destiné aux patients souffrant de dysfonction érectile, une pathologie qui affecte psychologiquement et émotionnellement plus d’un tiers des hommes de plus de 40 ans dans l’Hexagone, et souvent corrélée à des risques de maladies cardiovasculaires. “Actuellement, les seuls traitements de première ligne contre la dysfonction érectile sont symptomatiques : ce sont des inhibiteurs, comme le viagra, qui vont certes résoudre le problème sur le moment, mais qui ne s’attaquent pas aux causes sous-jacentes de la maladie. Or, la littérature scientifique indique que l’origine de la dysfonction érectile est principalement organique : elle est souvent dûe à une mauvaise hygiène de vie,des problématiques cardiovasculaires liées et à des facteurs psychologiques comme l’anxiété ou la dépression”, explique Charlotte Puechmaille, Directrice France de Kranus Health.

Kranus Edera déjà prescrit et remboursé en Allemagne

C’est sur la base des directives médicales de la littérature que Kranus Health a développé son programme thérapeutique numérique qui a déjà pris en charge plus de 11 000 patients depuis 2021 en Allemagne. “Il s’agit d’une application mobile, utilisable partout et en totale autonomie, disponible uniquement sur prescription médicale. Elle permet de suivre un programme de 12 semaines, à raison d’1h30 à 2h par semaine, comprenant des exercices physiques, avec du renforcement cardiovasculaire et du renforcement du plancher pelvien, mais aussi un soutien mental et éducationnel, avec des contenus audios sexothérapeutiques très pédagogiques et des exercices basés sur la pleine conscience”, décrit Charlotte Puechmaille. Et de poursuivre : “En 2022, nous avons finalisé un essai clinique randomisé contrôlé en Allemagne sur 241 patients, qui ont vu leur condition et leur qualité de vie nettement améliorées, et leurs options de traitements élargies”. Des résultats positifs qui ont permis à la thérapie Kranus Edera d’obtenir un remboursement permanent en mars 2023 par les assurances maladie locales, suite à son intégration au dispositif allemand de remboursement anticipé pour les applications numériques, le DiGA.

Cap sur la France

Il est désormais temps d’accélérer notre déploiement en France”, assure Charlotte Puechmaille, qui a rejoint la medtech en juillet 2023, à la création de la filiale française de Kranus Health, après 8 années passées chez Withings dont 5 dédiées au développement du business en Allemagne. La France a en effet lancé à son tour un dispositif de prise en charge anticipée numérique, appelé PECAN, au printemps 2023. “Nous allons déposer prochainement notre dossier de demande de remboursement PECAN en France et nous envisageons un retour positif d’ici la fin de l’année”, confie Charlotte Puechmaille.

Entre temps, l’équipe basée dans les locaux de Paris Santé Campus, va s’agrandir : “Actuellement nous sommes trois, et nous allons ouvrir 4 postes, dont un Head of growth, un Market access manager, un chargé de communication/marketing et un visiteur médical”. D’autres implantations européennes vont suivre. « Nous ciblons les pays où la mise en place de fast tracks est en vigueur. Certains pays travaillent sur des réglementations dans ce sens, comme la Belgique, l’Autriche ou l’Espagne”, précise Charlotte Puechmaille.

En attendant, en parallèle du déploiement en France de son appli Kranus Edera, la medtech va étendre ses thérapies numériques aux patients souffrant de l’hypertrophie bégnine de la prostate (HBP) chez l’homme et l’incontinence urinaire chez la femme. “Concernant l’HBP, l’étude clinique relative à la thérapie s’est finalisée en 2023, ce qui nous permet d’envisager un remboursement en Allemagne au cours des prochaines semaines”, assure Charlotte Puechmaille. Tandis que l’incontinence féminine fera l’objet “très prochainement” d’une étude clinique randomisée.

Marine Rabreau

 

S'abonner gratuitement au 15h Biotech Express :

Articles de la même catégorie

SCIRHOM : 63 M€ ET DES MILLIARDS EN VUE

SciRhom avait prévu de lever entre 20 et 25 M€ mais finalement les investisseurs se sont accordés pour un tour A beaucoup plus conséquent et...

DUBAÏ : NOUVEAU BOSTON DU MOYEN ORIENT ?

Représenté en force à l’occasion du salon VivaTech, Dubaï entend être le phare de la biotech au Moyen-Orient. Majed Al Suwaidi et Marwan Abdulaziz...

OVERSEED : 6,7 M€ POUR LE PIONNIER FRANÇAIS DU CANNABIS MÉDICAL

Cette série A va permettre à la Biotech de finaliser le développement de ses produits issus du cannabis médical pour être la première à...

ÉPIGÉNÉTIQUE, L’AUTRE CODE

Les documents relatifs à la réunion du comité consultatif sur le donanemab d'Eli Lilly sont arrivés, révélant plusieurs préoccupations de la FDA concernant les...

RÉSEAU SATT : OBJECTIF +50 % DE MATURATION D’ICI 2027

Le Réseau SATT, composé de 13 entités, renouvelle son bureau et place à sa tête Xavier Apolinarski, actuel président de la SATT Paris-Saclay. L’occasion...

GENFIT POURQUOI SI PEU D’INTÉRÊT BOURSIER ? 

En juin dernier, la FDA décidait d’approuver dans une procédure accélérée, l’Iqirvo de Genfit (elafibranor) et de son partenaire Ipsen pour le traitement de...

COMPTES RENDUS DES TABLES RONDES DE LA PREMIÈRE ÉDITION DU HEALTHTECH ACCÉLÉRATIONS SUMMIT 1

HEALTHTECH ACCÉLÉRATIONS SUMMIT 1  180 participants pour notre premier Healthtech Accelerations Summit placé sous le marrainage de Laurence Tiennot-Herment présidente de l’AFM Téléthon. De l’aveux...

ANDZONBIO S’INSTALLE DANS LA ZONE DE PERFORMANCE DES START-UP BUILDERS

La tendance, ces derniers temps, est au package conjoint de séries A + B d’envergure (1). À quelques jours d’intervalle, les Américaines Santa Ana...

Baromètre de l’attractivité pour les entreprises du médicament : la France doit faire mieux !

Les entreprises du médicament regroupées dans le LEEM ont publié le 18 juin leur baromètre annuel sur l’attractivité de la France réalisé par Roland...

15h Biotech Express

Abivax, Oncodesign Precision Medicine, Apmonia Therapeutics, Loci Orthopaedics, Seroba, Nouscom

(Paris/Biotech/MICI) – Abivax (ABVX) nomme le Dr Sylvie Grégoire est nommée Présidente du Conseil d’administration, le Dr Fabio Cataldi est nommé Directeur médical et  le Dr David Zhang, Directeur de la...

Asceneuron, Sofinnova Partners, SamanTree Medical, CatalYm, Jeito Capital, Digestiva

(Suisse États-Unis/Biotech/Maladies neurodégénératives) – Asceneuron finalise une série C sursouscrite de 100 M$ menée par Novo Holdings suivi de EQT Life Sciences - LSP...

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page

×